Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 08:55

         Je me suis un peu affolée, hier, d’apprendre que certains de mes lecteurs de blogs  s’imaginaient que, lasse d’avoir combattu pour la libération de la Palestine depuis si longtemps et d’appeler à l’indignation les gens de bien depuis la dévastation terrible de la bande de Gaza, j’avais décidé brutalement de tourner ma veste, de baisser les bras, de jeter le manche après la cognée – bref de changer de camp et de le faire savoir à tout le monde et son père de manière éclatante. J’ai écrit en effet hier que j’étais bien soulagée de voir les USA renforcer leurs livraisons d’armes à ce pauvre Israel, ce pauvre pays martyr qui souffre depuis tant d’années ; je précisais même que ce martyre était dû aux Palestiniens de Gaza qui tâchaient d’écraser leur voisin sous les bombes et qui envahissaiënt son territoire en tuant femmes et enfants et en démolissant tout. Je n’avais pas précisé tous ces détails, certes, car depuis des jours je vous en parle sans relâche et quand l’invasion des blindés a démarré, ont suivi immédiatement les éventrements d’hôpitaux, d’écoles, de marchés, de mosquées. Mais je ne voudrais pas laisser planer le moindre doute sur ma position ! Quand je disais « Israël, ce pays martyr que les Palestiniens de Gaza cherchent à réduire à néant sous les bombes et par l’invasion de leurs blindés », il faut naturellement restituer « Israël, ce pays nazi qui tâche de réduire à néant les Palestiniens de Gaza sous les bombes et par l’invasion de leurs blindés ». J’aurais dû  ré-instituer l’usage du « point d’ironie », qui n’a jamais beaucoup existé mais qui avait son utilité, puisqu’il indiquait que l’auteur voulait, exprès, dire le contraire de ce qu’il disait. Dans les manuscrits d’avant l’invention de l’écriture, les clercs écrivaient dans la marge, en face d’une réflexion qu’il fallait prendre avec humour : « mentitur ! », càd « il ment », pour rétablir l’endroit où se trouvait la vérité. J’ai été aujourd’hui moins rapide qu’un point d’ironie ou que le «mentitur ! » des clercs d’autrefois, mais j’espère de tout cœur avoir été aussi efficace. 

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 09:33

         La France entière, si j’en crois les kilomètres de bouchons qu’il est amusant d’additionner pour faire des chiffres impressionnants, s’entrecroise sur les routes de Navarre, les juillettistes remontant, les aoûtiens descendant (puisque, c’est bien évident, il n’y a de bonnes vacances qu’au sud et que tout le nord s’y précipite pour rompre avec la morosité du turbain du reste de l’année). Heureux ceux qui partent, même si on constate que c’est pour moins longtemps, et pour des séjours moins coûteux (mais méfiez-vous bien des accueils champêtres : les chambres dites «  de style » ou « à l’ancienne » qui sont meublées avec les vieux lits du grand-père sous couleur d’antiquité constituent  le nouveau revenu des ruraux astucieux et peuvent surprendre par leur tarif, même si les normes hygiéniques du confort sont à peu près respectées partout). Ceux qui me suivent le matin sur mon blog, ou même de temps à autre, quitte à m’interpeller sur un commentaire d’il y a deux ou trois mois que je n’ai plus en tête depuis longtemps, se sont probablement tous égaillés dans la nature ou sur le sable chaud, sans – je l’espère bien – s’égayer de la situation de violence et de révoltant aveuglement des décideurs : ainsi en est-il des USA qui renforcent leurs livraisons d’armements à Israël, ce pays martyr que les Palestiniens de Gaza cherchent à réduire à néant sous les bombes et par l’invasion de leurs blindés. Heureusement que les USA veillent à l’équité, à la justice, à la paix dans le monde ! On les a déjà vu faire en Corée, au Viet-nam, dans le Golfe, en Irak, en Lybie : qui pourrait se passe d’eux pour rétablir la démocratie dans les pays qui en ont besoin ?

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 08:51

         Si par la bande j’essaie de délaisser la bande de Gaza pour quelques instants, je me retrouve tout de même avec notre malheureux timonier empêtré dans tous les domaines, dans tous les problèmes – et surtout empêtré de lui-même. Il doit bien, sinon oser se regarder sans honte tous les matins en se rasant, du moins écouter le petit bilan de la veille que son dévoué assistant-secrétaire lui serine afin de le mettre en garde contre une bourde supplémentaire à commettre dans la journée, mais au fond les bourdes ne le gênent pas, au contraire il les cultive, il cherche même à établir un record que les pires nullités à la tête du pays (et y en a-t-il eu, bou diou, de ces nullités nuisibles !) n’ont jamais rêvé d’atteindre. Intermittents,  droit de mourir dans la dignité, impôts, retraites, immigrés, agro-alimentaire, fraude fiscale, écologie, environnement, régime des prisons, apprentissage, éducation, universités, paysans, transports, justice, audiovisuel, il n’est pas un territoire où il ne s’embourbe, après avoir tout promis avant son élection mais après, aussi, avoir tenu dès le début à démontrer qu’il ne tiendrait pas ses promesses. Je me pose seulement la question de savoir jusqu’où un sondage de discrédit total, de méfiance absolue, de mépris caractérisé peut descendre. J’avoue que je guette le résultat des courses…

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 08:45

Mea Culpa N°1711 – Ligne 5 à partir du bas – Lire « des ordres » et non « des ordre »… Sorry !

 

Mais que le monde est donc laid ! J’entends : non pas le monde où peut encore régner la nature, car alors il est forcément superbe, mais le monde tel que l’ont façonné des millénaires de suprématie de l’humain, car alors il est pollué pourri laminé ravagé et les individus qui le peuplent et le surpeuplent s’entredéchirent s’étranglent se poignardent (ce qui est ici une image : ils ont mis sur pied les armes les plus ignobles, les plus dévastatrices, les plus indignes qui soient et les perfectionnent sans cesse par une utilisation continuelle). Je vous parle souvent, surtout ces jours de grand désespoir, de la situation des Palestiniens de Gaza et des territoires indûment occupés – mais ne faudrait-il pas que je mentionne aussi le martyre des chrétiens expulsés de chez eux, menacés de mort s’ils ne se convertissent pas, dans les zones d’Irak où règnent des compagnies islamiques aussi effroyables que les Grandes Compagnies (qui, sans foi ni loi, ravageaient chez nous les villages du Moyen Âge et de la Renaissance en martyrisant les paysans) ? Les « convertisseurs » ne sont pas mûs par la ferveur religieuse : ils profitent des convulsions qui ont suivi l’intervention américaine d’indigne mémoire pour instaurer le pillage en règle et la destruction massive des populations sous n’importe quel prétexte. Et dans la barbarie la plus pure : faire sortir de leurs églises, en se prétendant tout prêts à la discussion, des fidèles pour les fusiller en bloc à la sortie, je ne sais pas comment cela pourrait s’appeler. Cela rappelle Oradour-sur-Glane ou Dun-les-Places, mais précisément pour ces faits d’armes de nazis enragés de devoir se replier il a bien été établi qu’aucun pardon ne serait jamais possible. Ou me faisé-je des idées ?

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 12:18

         Je ne manifeste jamais dans les rues, même si l’enjeu m’en paraît vraiment de bon aloi : je marche mal depuis quelques années, et puis de tout temps j’ai été suffoquée par le reste des copains qui, tous plus grands que moi, me limitent mon espace vital et m’angoissent tout en m’étouffant. Mais les associations dont je suis membre (et il y en a, mes belins-belines, et elles vont toutes dans le même sens : la paix, les droits de l’homme, la tolérance, le respect de l’autre, la fin de l’esclavage, la défense des bêtes à tous niveaux…) savent que mon absence dans les rues ne modifie en rien la ferveur de mes convictions ni mes interventions musclées par la parole et l’écrit – ceci pour me situer par rapport aux curieux, au cas où vous ne m’auriez pas vue dans ces rassemblements contre la campagne militaire israëlienne de ces derniers jours   (la journée d’hier établissant un record de morts palestiniennes par bombardements et guerre d’invasion où tous les coups sont permis). Vous pouvez donc deviner avec quel cœur je suis les manifestations qui s’obstinent, en province et dans la capitale, à crier leur indignation devant la pleutrerie de notre timonier : il a si peur que son copain Netanyahou n’attrape un enrouement hitlérien (pourquoi pas même, un cancer de la gorge comme ce pauvre Adolf en avait attrapé un) à hurler des ordre nazis de destruction, d’extermination, d’invasion , d’exécration e tutti quanti qu’il est tout prêt à envoyer la population qui manifeste (et manifestera, comme partout ailleurs) dans les prisons de chez nous où il y a tellement de place. Et Taubira y ajoutera les boycotteurs d’Israël en brandissant la loi Alliot-Marie… Ah ! nous voguons sur un joli bateau !

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 10:15

         La situation en Ukraine (je choisis celle-ci parce que c’est encore tout frais, mais combien y a-t-il d’autres coins de la planète à feu et à sang depuis des années qui pourraient aussi faire l’affaire pour mon raisonnement ?) et la situation inacceptable de Gaza depuis cette offensive militaire, blindés en tête, sur le terrain où Tsahal l’horrible peut impunément éventrer les écoles, les hôpitaux, les bâtiments de tous ordres puisqu’en face la population n’a que des pierres pour lui répondre (qu’on ne me parle pas de l’efficacité des tirs de rocket sur le sud israëlien : que ça leur fiche la trouille, certes, et gâche leurs nuits, certes encore, mais les dégâts en pertes humaines sont à peu près aussi importants qu’avec quelques frondes ou quelques lance-pierres) – bref, cette situation d’écrabouillement aveugle des civils et de leur habitat (surtout à Gaza : en Ukraine ils se font la guerre en toute connaissance de cause, ils sont armés des deux côtés) est suffisamment grave pour qu’elle me remplisse l’esprit. Je ne peux me détacher de cet assassinat collectif d’une nation dont les assassins ont pris la place il y a plus de 60 ans ; je pense à tous les intellectuels, universitaires, humanitaires, artistes, religieux qui protestent sur de longues listes de boycott culturel, à  ces gens de bonne volonté qui se démènent désespérément pour crier le droit alors que les gouvernants du reste du monde continuent à faire la sourde oreille, malgré quelques vagues petits frémissements ici ou là… Et cela m’empêche de vous parler, à partir du N°1709 (hier), de Colombe, comme je m’étais promis de le faire. Puisque 1709 c’était l’année de la grande mort mais aussi celle de la naissance de Colombe, cette serve qui en suivant les grands courants d’évolution du 18ème siècle avait su parvenir à l’égalité citoyenne… Je pensais suivre la chronologie par de petits clins d’œil – mais, mes belins-belines, je n’ai pas dit mon dernier mot.

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 10:40

         La France, qui s’enorgueillit si ostensiblement de son originalité en quelque domaine que ce soit, aime brandir fièrement l’exception française, voire franco-française, à tout bout de champ. Eh bien ne cherchez plus à vous distinguer à tout prix, précieux dirigeants que nous nous sommes votés un jour d’aberration totale ! Car cette originalité vous est offerte « en cadeau gratuit » et vous met à part du reste du monde. Nous sommes en effet (et ce nous m’afflige, car pour ma part je fais tout pour me désengager de cette attitude officielle) nous sommes en effet le seul pays (avec Israël, mais rien n’étonne ici, ni la complicité  de vues et de fait, ni  le caractère criminel des décisions régulièrement prises par Tel-Aviv) à  avoir criminalisé la campagne de BDS, alors que la formule commence à se répandre sérieusement sur la planète, que tout un chacun raisonnable est amené à se familiariser (et à adhérer) à ce mouvement de boycott qui a fait ses preuves pour sortir l’Afrique du Sud de l’apartheid : chacun sait que Nelson Mandela lui-même invitait les autres pays à boycotter tout ce qui venait du sien parce que c’était la seule arme que pouvaient comprendre, et donc qui pouvait faire fléchir, les défenseurs de la ségrégation. C’est cela, la seule menace efficace pour Israël, la seule qui commence à l’inquiéter sérieusement. Car de tous les côtés les sociétés se désinvestissent, à tous les niveaux et pour toutes les denrées (même si récemment on vous vend comme « d’Afrique du Sud » les dattes récoltées dans les colonies : on n’arrête pas la disposition au banditisme et à la tromperie) – les yeux s’ouvrent (au bout de dix ans d’effort, dites un peu, mes belins-belines, c’est pas dommage). Eh bien nous, en Gaule hollandaise où sévit toujours l’absurde, grotesque et inacceptable loi Allliot-Marie qui punit le boycott contre toute légitimité, on se  spécialise, on cultive l’originalité. Quand je vous disais que les autres ne nous arrivaient pas à la cheville !

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 09:13

         Il n’y a bien qu’en France, de toute l’Europe et même probablement du monde entier, si l’on en juge par les mouvements massifs qui secouent des pays comme le Chili, que l’absurde principe de précaution (et encore : « ils » le   mettent en avant comme si c’était un calcul de grande sagesse, mais l’antipathie pour les motivations de la population pourrait tout aussi bien convenir) empêche le déroulement normal des manifestations anti-Tsahal. Lorsque la police n’est pas présente pour réprimer et exciter, tout se passe parfaitement : dans les autres pays aussi il y a des casseurs, des indésirables qui s’insinuent pour faire du mal ou au moins crier des slogans indésirés, et pour autant les peuples ont le droit d’exprimer ce qu’ils pensent lorsque leur gouvernement est passif, donc complice de ce qui se passe dans la bande de Gaza. La France pays des Droits de l’homme, pays de la fraternité républicaine, pays de la laïcité : voilà qu’au XXIème siècle elle bâillonne ceux qui défendent les hommes et leurs droits, elle chasse les réfugiés sans leur laisser espoir de trouver un coin où survivre (on remarquera que les populations misérables qui s’exilent ne cherchent plus à passer sur le territoire français que pour une escale effroyable, leur but étant la Grande-Bretagne et non plus la terre de Jaurès), elle laisse par incurie et mauvaise intention « défendre » la laïcité par des gens indignes. Elle a, sciemment peut-être, laissé se déformer le sens des mots Démocratie et République – un beau tableau pour un gouvernement de gauche qui mieux que n’importe quel autre s’est appliqué à détruire le pays.

 

Mulholland Drive : Je n’ai pu nulle part obtenir le petit livre de D.Dourdine. Y a-t-il d’autres précisions à me donner ? Mille mercis d’avance.

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 09:04

         J’ai beau tenter des diversions, essayer de passer une soirée télé qui devrait me changer les idées… Non, je n’y arrive pas. Je reste obsédée par le fracas des bombes, de la mitraille, des lance-flammes,  des blindés éventrant les maisons, les écoles, les hôpitaux, les bâtiments publics. Je me redis qu’ils ont inventé un procédé pour rendre inguérissables les blessures par leurs obus, après avoir rationné  criminellement l’eau, l’électricité, le fuel en hiver. Après s’être octroyé le droit de confisquer les biens que l’étranger est bien obligé de faire transiter par eux puisqu’ils ont supprimé tous les accès au monde libre pour leurs occupés. Après avoir déraciné des oliviers au bord de la récolte, après avoir saccagé les cultures, après avoir chassé les habitants de leurs maisons, après les avoir rasées pour en vitesse reconstruire par-dessus – comme si possession valait titre en bonne et due forme, comme s’ils avaient le droit de se conduire comme les reîtres des temps de brutes qui s’installaient par l’épée ou le mousquet là où cela leur chantait… Et les protestations continuent à ne venir que du côté des indignés, conscients de leur force par le nombre mais non détenteurs du moindre pouvoir de décision… Et notre gouvernement n’a rien trouvé de mieux que d’interdire la manifestation qui devrait être massive, spectaculaire, signifiante – le meilleur moyen pour créer des incidents. Je me demande même s’il ne les souhaite pas, afin de pouvoir « démontrer » que cette masse qui s’ébranle dans l’indignation et la ferveur humaniste a grand tort de se monter le bourrichon  et qu’elle se trompe d’objet. Est-ce qu’il s’émeut, lui, le gouvernement ? Il n’y a qu’à le contempler pour découvrir la voie de la sagesse, qu’on se le dise !

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 09:17

         Ils sont bien obligés de parler de Gaza et de la Palestine puisque la population des indignés impuissants a montré déjà par deux fois qu’elle savait sortir de l’ombre et se présenter dans les rues de la capitale (mais tout aussi bien dans les grandes et petites villes du reste de l’Hexagone) pour exhiber aux yeux encore endormis qu’il y avait urgence pour arrêter les exactions d’Israël et que tout le monde devait s’y mettre. Une première fois il y avait eu des incidents et de la casse – toujours le même schéma des agitateurs (peut-être stipendiés par les opposants, qu’en sait-on ? ou du moins toujours heureux de casser quelque chose) mêlés à la foule disciplinée qui est venue là pour protester paisiblement, afin de faire passer le message de réflexion et de résolution bien au-delà des incidents de rue si stupides et nuisibles. Il faut dire aussi que la manifestation avait été interdite, ce qui n’est pas le bon moyen d’apaiser les esprits. La manifestation d’hier s’est déroulée dans le calme, ce qui permet à chacun de constater à la fois le sujet  et la détermination de cette mobilisation imposante. Mais avez-vous vu comment les commentateurs guettent l’incident ? comment ils l’espèrent ? « Jusqu’à présent il n’y a rien eu encore, mais nous n’en sommes qu’au début » - ah ! les braves gens, bêlant avec le troupeau décideur, cirant les pompes, voguant selon le vent et jamais contre… Les braves gens,  vous dis-je...

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens