Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 10:29

         C'est vrai, mes belins-belines, on pourrait croire que je ne sais plus ce qui se passe en Palestine, ni ce qu'elle endure : je ne vous en parle plus. Mais parlez-vous à tout bout de champ, vous, des chagrins qui vous rongent, de ces pensées qui ne vous quittent guère et que pourtant vous n'osez formuler, de crainte qu'on ne vous accuse de rabâchage et d'idée fixe? Bien sûr que j'y pense, et sans arrêt, et avec douleur - c'est comme si j'y avais des parents devant lesquels on arrache les oliviers mûrs pour la récolte, auxquels on rationne l'eau dans les proportions les plus démentes alors que c'est leur eau souterraine que captent et dont se gorgent les occupants? Je n'ai pas oublié mon adolescence sous l'occupation nazie et les comparaisons s'imposent à moi sans que je les cherche : les Israéliens démolissent, emprisonnent sans motif, fusillent sans raison, volent sans cesse du terrain pour accroître leur surface politique - et ils font tout cela comme les braves soldats du Reich, sans remords ni pensée, rêvant de repousser les frontières toujours plus loin, sans tenir compte du jugement du reste du monde et comme s'ils avaient "Gott mit Uns" en hébreu sur leur ceinture. En face, le monde regarde cette lente extermination d'un peuple dans les exactions et les humiliations continuelles. L'habitude de la lâcheté et de la veulerie est-elle si indéracinablement prise qu'on ne puisse plus espérer enfin un sursaut collectif, enfin une décision de justice et d'action qui ébranle enfin des positions d'attente éhontées?

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Brigetoun 08/09/2017 11:22

juste vous dire le plaisir, maintenant que le chemin de votre blog m'a été indiqué, d'y trouver chaque matin les mots que j'aimerais trouver moi-même

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens