Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 12:08

         Le jour de la déclaration du Puy-du-Fou, c'était un regard espiègle, rigolard, qui faisait sourire au-delà de l'intention agressive et déjà en rupture. De nouvelles nuances sont apparues pendant les mois de votations turbulentes, tantôt étonné ce regard, presque câlin, tantôt choqué, honnêtement choqué s'entend. On  suivait à la piste, d'une variété à l'autre. Puis au fur et à mesure que les échéances se mettaient à chauffer, l'air émerveillé de sa chance, innocent comme l'agneau qui vient de s'ouvrir à la vie, étonné que de toutes parts (ou presque : il n'y regardait pas de si près alors) on l'attendît ainsi qu'un rayon qu'on espère, tout plein de lumière attendrie et de promesse. Après le triomphe et les déclarations d'amour à la France avec les yeux mouillés de reconnaissance, le nuancier s'accroît et se complète. Toute la tendresse pour Bobonne (qui suit si docilement, si prête à voir ses doigts enlacés par ceux de l'Homme, si prête à être quelques instants négligée), toute la franchise pour les étreintes d'amis-soutiens, toute la froideur pour ceux à qui il faut faire comprendre où se trouve l'autorité,  où se trouve le respect à lui devoir. Et puis toutes les nuances du mépris, celui pour les adversaires qu'on voudrait pouvoir piétiner, celui pour les adversaires qu'on voudrait étrangler, celui pour les adversaires qu'on voudrait étriper - bien sûr qu'à ce moment-là les nuances du regard changent! Et, le pire, le regard-couteau glacial comme l'acier et pénétrant comme un scalpel, pour nous dire :" pendant presque cinq ans encore je vous tiens à la gorge, mes bons amis, c'est moi qui tiens le volant, silence sur les coussins arrière!". Nous, on regarde le défilé des nuances et on la boucle. Pour l'instant.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens