Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 10:43

         Rien à dire sur M. Macron - ni sur quoi ou qui que ce soit d'ailleurs ^puisqu'à lui tout seul il résume tout - tant que ses vacances ne seront pas terminées, et il a encore tout un week-end devant lui. C'est à partir de lundi qu'on pourra retrouver de la matière à blablabla, et les commentateurs politiques vont pouvoir pousser un gros soupir, condamnés qu'ils étaient par cette absence de sujet valable à raconter des petites choses sur la rentrée en force de sa maman (l'article d'Elle faisant fonction de palier coupant le silence, la première dame, même sans fonction attitrée, a quand même un profil que les broderies et festons ont fini par rendre intéressant). Mais lundi alors tout va reprendre,  et ça risque d'être bruyant. Tout ce que M. Macron a repoussé jusqu'à présent soit de régler soit même de mentionner, exactement comme on repousse les balayures sous le tapis, va se présenter à l'appel, et ça en fait, des choses!  Sur fond d'adhésion  bien ébranlée (même que la morale prévue naguère comme emblème du gou- vernement s'est rapetissée jusqu'à n'être qu'un chichement piètre accord de confiance) les questions qui vont se poser auront tout de la protestation, peut-être même de la menace. On va sans doute pouvoir assister à un mano a mano des plus sérieux : si tous les gens qui n'ont pas voulu voter Macron pour une raison oui pour une autre,(les deux tiers de la population,, en somme) se mettent debout la jour et la nuit pour lui crier sous les fenêtres, je me demande si on n'en serait pas plus ou moins revenu au statu quo que M. Macron voulait si violemment chambouler.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens