Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 14:48

         Je vous le disais : le calendrier lui est favorable, c'est comme s'il avait ^personnellement établi une suite d'événements lui donnant la parole. Le père Hamel se trouve juste là pour le bon poids : occasion unique de montrer l'union    de la France dans la ferveur et la piété. A l'intérieur de l'église, une cérémonie que retransmet un grand écran pour la foule restée au dehors faute de place, avec distribution de la communion aussi en plein air, les mains tendues ou la bouche ouverte au choix. Une tribune tricolore contre le mur, pour le président et éventuellement aussi l'archevêque de Rouen, dont le discours est fort, plein d'humanité et de sagesse.  On peut ne pas autant apprécier la généralisation de la ferveur que le président constate avec les yeux d'un visionnaire : voilà que cette célébration ouvrirait sur un consensus national, un continuum d'harmonie et de compréhension fraternelle - où a-t-il pu prendre ça, ce commentateur d'occasion (de Paris IV, sans aucun doute) qui voit s'étendre à la France entière la religiosité locale? Curieuse manière d'adapter la laïcité aux desiderata aisément soupçonnables sous le joug  olympien... Une participation officielle de l'Etat pouvait normalement se concevoir : or M. Macron figure deux fois dans la cérémonie, en président certes au dehors, mais en tant que croyant au dedans (cela fut mentionné dans les commentaires). Et sa moitié absente, pour rétablir l'équilibre...

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens