Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 07:51

         La commémoration du 6 juin, donc du débarquement anglo-américain sur les plages de Normandie, se fait dans l'horreur du massacre de tant de vies humaines dans les pires conditions, dans le respect de ces morts innombrables, dans la reconnaissance de ces sacrifices pour la libération de ceux qui depuis si longtemps l'attendaient, sans imaginer qu'elle débuterait dans la violence de l'apocalypse. Mais du moins à cette gravité de l'évocation peut-il se mêler tout l'arrière-plan de joie qui en découle : apocalypse, certes, et pourtant ouverture sur la liberté de respirer, de dire, de faire. Il y a en ce moment même, à un ou deux jours près, l'anniversaire de la guerre des six jours, et c'est bien d'une autre tonalité que s'en revêt la commémoration. C' est en effet celle d'une malheureuse semaine qui  va sceller comme si c'était à jamais le destin d'une Palestine désormais piétinée, humiliée, écrasée, dont allait commencer le calvaire d'une agonie programmée.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

denis 09/06/2017 23:33

Dame Lucette, le sort de ce peuple martyrisé m'empêche de regarder ces commémorations d'un air naïf, y compris le Spectacle de ce festival de Cannes où paradait une ministre de la culture israélienne arborant fièrement son pedigree sioniste.
Nos représentants élus m'indifférent au plus haut point, veuillez m'excuser, c'est mon coté grec qui me démange! Amitiés.

Adrienne 09/06/2017 10:29

si vous le désirez, il y a ceci - avec une pétition - sur le site d'Amnesty International (Belgique francophone)
https://www.amnesty.be/infos/actualites/coloniesillegales
Bonne journée et bon week-end!

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens