Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 09:26

         Le réveil gueule de bois s'étant produit la semaine dernière pour une grande partie de la population, il n'était pas question de pouvoir récidiver. Aussi bien, sur fond de résignation catastrophée devant le raz-de-marée attendu (et, en vérité, déjà arrivé), chacun a plutôt l'air de se trouver, sinon un motif de satisfaction du moins une petite consolation ouvrant sur quelques espoir. Le spectre du camembert déjà exhibé par les médias avant même le vote final, avec son énorme enflure écrasant tout le reste du fromage, s'est éloigné, ravalant les médias au rang d'oiseaux de mauvais augure et non de commentateurs diserts. De fait, sans que la répartition des sièges soit équilibrée, elle n'est tout de même pas consternante. comme on pouvait le craindre. On peut noter au passage que dans certaines circonscriptions où se présentait une tête connue à ménager (un Valls, une Sarnez) ou a occire, le choix de l'adversaire avait été longuement étudié en hauts lieux, de manière à aider quelque peu le hasard des urnes si besoin. Je me suis amusée de voir autour de l'égérie de la scélérate loi du travail  le subtil travail des soutiens : le Président d'un côté, le Premier de l'autre. Naturellement, la coalition des trois grâces incluant Belkacen, la mairesse et Jesaisplusqui semblait si ridicule  qu'elle ne pouvait que se terminer en eau de boudin. A l'intérieur de l'hémicycle, les groupes se forment,  la brosse à reluire ou la résistance s''organisent... Tout est donc pour le mieux, et la France va pouvoir dormir un peu.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

denis 20/06/2017 13:58

Oui Dame Lucette, ce large succès attise les appétits de ces nouveaux managers de la politique, pensant que tout le pays leur est désormais acquis. Il n'y a pas eu de déferlante au second tour, surtout avec un taux d'abstention frisant le ridicule pour une démocratie moderne comme la nôtre!
De toute façon, l'élection présidentielle est d'essence monarchique et occulte les vrais enjeux dont la scélérate loi emploi (pas travail)et notre soumission à la commission européenne et dame Lagarde qui ne rompt pas.
Petit détail : les médias ne sont pas de mauvais augure selon moi mais de bonne connivence.
ils sont, tels les corbeaux de la fable, certains de tenir dans leur bec le fromage de l'année.
Mais Le renard Macron s'en emparera à son profit. Amitiés.

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens