Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 09:17

         Toute cette période des présidentielles, étirée sur tant de mois et si riche en rebondissements, m'avait habituée, en tout cas sur une chaîne se consacrant uniquement aux commentaires de l'actualité politique, à des discussions parfois pointues,  confrontations courtoises de vues, ajustements de visions etc. qui faisaient entendre les voix diverses de la nation. J'ai pu constater hier qu'au contraire, de quelque bord qu'ils puissent être, les appréciateurs de la nouvelle configuration gouvernementale étaient tous d'accord, et ce, dans la tonalité la plus pessimiste du doute, peut-être pas de la méfiance mais en tout cas pas du tout de la confiance. Ah ces moues, ces airs de ne pas vouloir s'engager,  de devoir s'excuser pour faute d'emballement, de choses regonflantes à dire....L'attentat de Manchester, qui assombrit automatiquement notre propre horizon, amène à douter de la préparation, de la compétence, de l'efficacité de nos forces de défense : rien que des impréparés, les rares compétents ayant changé de secteur, les remplacements ayant été faits dans l'optique d'un nouvel équilibre des fonctions ou de leur étiquette et pas forcément en prévision de la réaction adéquate en cas d'urgence. Ce jugement inquiet et dépréciatif, répété d'un commentateur à l'autre, s'adoucissait en fin de partie en termes semblables à ceux qu'on emploie pour encourager un malade à qui on pense être en train de  rendre une toute dernière visite : ce n'est que le début de leurs fonctions, ils vont s'y mettre, ils ne sont pas pires que d'autres, et puis il va bien falloir... On se sent peu rassuré je vous assure, mes belins-bnelines...

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens