Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 18:59

 

 

         Mes belins-belines, j'ai évoqué hier le fast food pour représenter que M. Macron n'était pas l'adepte de cette nocive rapidité. Mais le fait est là : le monde entier - je le répète : dans les pays où l'on mange sans même y penser - est couvert de ces fast food de toute nuance et de toute dénomination. On devrait cependant être mis en garde contre les conditions de préparation de cette nourriture de cauchemar. Soit (et ce n'est pas ça le pire) la viande est prise directement dans les immenses pâturages américains (du nord ou du sud, c'est tout un) sans respect des états de santé ou d'engraissement des bêtes, soit (pour de criminelles considérations de coût, l'Extrême-Orient proposant des tarifs imbattables). la viande (est-ce encore de la viande?) transite par la Chine avant de revenir sur les tables américaines, sous couleur d'avoir été traitée spécialement, en réalité pour échapper aux contrôles de fraîcheur, d'hygiène, de qualité - la proportion de viande de chien ou de rat dans cette fourniture de bidoche est paraît-il considérable. Moi je veux bien laisser les Américains se débrouiller avec leur système alimentaire préféré comme ils se débrouillent avec leur système de gouvernement. Mais surtout qu'on ne voie pas s'implanter ici (c'est déjà fait, hélas!) voire prospérer les beignets de poulet retour de promenade offerts selon la recette du Colonel à la barbichette et à l'oeil égrillard.  Nous avons la volaille de Bresse, les poulets jaunes des Landes, et de plus en plus des produits élevés en plein air et nourris au grain  garantis par des contrôles sérieux. Et quel fast food, avec ses odeurs de friture, pourrait rivaliser avec les senteurs d'un poulet en train de rôtir  qui parfume toute la maison?

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens