Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 14:41

 

 

 

          Je n’ai pas voulu hier soir infliger à mes yeux et à mes oreilles un débat qui ne ù’apprendrait rien de nouveau. J’ai seulement, dans la demi-heure précédant le grand événement, voulu voir le spectacle prévu par les télévisions pour une fois associées dans le but de charmer le public par des riens et le chauffer pour la contemplation du duel : techniciens, manœuvres balais s’occupant des sièges, de la sono, des compteurs, vérifiant que la distance entre les gladiateurs était suffisante pour qu’ils ne se fassent que de légères ecchymoses quand les choses tourneraient au pire, sans oublier les bras droits de chacun venus virevolter sur place pour faire sérieux, histoire de vérifier         qu’on n’ait pas caché un explosif astucieusement préparé sous un fauteuil ou sous l’autre. J’ai donc assisté à l’installation, dépourvue de tout palpitant, j’ai même vu qu’on nous montrait, comme dans la publicité des entr’actes des cinés d’avant-guerre, un groom vivant pour ouvrir les deux volets qui nous révélaient le paysage politique de la soirée. J’ai arrêté là la mobilisation de mon attention. Je sais quoi voter, vous savez ! Je le sais même depuis plusieurs décennies, donc le débat d’hier n’aurait de toute façon eu aucun impact sur ma décision. J’aurais tout de même dû avoir la curiosité de vérifier s’ils se sont empoignés en conclusion, s’ils se sont livrés à de la castagne… Ah ça, j’aurais aimé voir. Et je l’ai peut-être manqué ! Il faut tout de même que je me renseigne…

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens