Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 10:34

          Il y avait fort à parier que le  dimanche à venir et, pourquoi pas ? tout aussi bien les deux ou trois jours le précédant seraient une excellente occasion pour les terroristes de se manifester. Des foules désarmées, se passionnant pour l’établissement d‘un prochain gouvernement selon leurs désirs, des femmes des hommes des enfants regroupés et s’excitant des propos turbulents de leur candidat… l’occasion parfaite de tirer dans le tas, à la grenade, au kalachnikov, par le biais d’un camion fou. La suppression des ces rassemblements sans protection possible est un exploit indéniable. Mais peut-on toujours empêcher de justesse la réalisation d’un plan de destruction conçu de longtemps dans la haine, la démence, le goût du sang ? On le peut parfois, les deux arrestations toutes récentes in extremis à Marseille le prouvent, et prouvent aussi – le public a grand  besoin  de ces preuves-là – que les renseignements et la vigilance antiterroristes donnent leur maximum pour être efficaces. Toutefois n’y a-t-il pas aussi -  insupportable, incompréhensible, offensante comme la parfaite hérésie pour ces cerveaux embrumés par les doctrines d’exécration – une véritable provocation lorsqu’ils voient une nation entière, certes dans l’effervescence mais unanime dans la défense de son privilège civique, affirmer la vitalité de sa foi en la démocratie et sa pratique ? Cette liberté du choix si vigoureusement revendiquée, défendue soutenue brandie à grand renfort de meetings, de proclamations, de manifestations de masse de toute sorte doit avoir de quoi hébéter les individus robotisés pour qui la destruction d’autrui est un art de vivre et, en accroissant leur exaspération aveugle,  les pousser au pire.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens