Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 10:10

          J’ai beau savoir qu’à présent, avec l’évolution des mentalités qui se sont accoutumées au pire et s’aveuglent dans une position qui leur paraît valable puisqu’elle est à l’ordre du jour, on a dédiabolisé l’extrêmisme islamophobe et antieuropéen, qu’on admet de voir passer avant tout le reste le souci de la  sécurité et qu’à suivre la meneuse qui s’insurge contre tout on se sent ragaillardi, comme si on défendait le drapeau avec  vaillance et courage. Oui, j’ai beau. J’ai beau constater que précisément, comme s’il s’agissait d’une simple mode en train d’être lancée, on les voit partout, elle et sa cour (j’ai vu au passage dans la presse hier une image-phare : la meneuse au salon des vaches donnant la becquée – ou la communion, j’ai pas bien vu – à son avocat préféré, lui à genoux semblait-il, elle en tout cas le dominant, touchante image d’intimité publiée pour les foules). Oui, ils sont ^partout, on les voit partout. Dès qu’il se ^produit le moindre petit incident au niveau de la campagne, le conseiller majeur est convoqué à la télé ; il donne son avis sur tout, fait des ravages à chaque fois dans le public. Est-ce qu’on ne leur a pas créé un petit bout d’émission–commentaire qui donne la parole aux jeunes de leur camp ? Oui, on la voit tous les jours, dans sa gestuelle étudiée de Marseillaise de Rude, je suis même sûre que son tic pour rejeter ses cheveux derrière l’oreille va lancer une mode chez les gamines en mal de culture. Oui, on les voit sans cesse, on les entend - parce qu’on veut bien nous les montrer, nous parler d’eux, les faire parler. . Mais c’était bien comme ça, dites - moi, pendant l’Occupation ? On a bien su résister quand même ?

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens