Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 12:20

          Même si, autour de lui, « ça tombe comme à Gravelotte », pour employer une vieille formule de grognard qui constatait avec consternation les dégâts de la bataille, croyez-vous qu’il bronche ? qu’il donne signe d’avoir été touché, ému, atteint ? Que non pas ! Il demeure droit dans les bottes qu’il a fauchées à son ex-copain, son visage demeure impassible, marqué par une morgue indélébile : C’est moi l’incarnation de la droite, vous n’avez qu’à me suivre jusqu’au bout. Drapé dans ses costumes à 6.000 € comme le fourbe Catilina dans sa toge, il ne recule pas d’un pouce devant l’adversité. Et pourtant, elle l’assaille avec férocité, pour notre plus grande satisfaction de téléspectateurs. La justice multiplie les convocations de son épouse, varie les chefs de suspicion à l’égard de cet exemplaire chef de famille qui ment effrontément en regardant la France dans les yeux, qui engage sa parole puis la piétine. Son suppléant vient d’être rattrapé par le juge – et vous me direz que ce n’est pas lui , mais tout de même c’est son double, ils appartiennent tous les deux à la même ambiance politique de pourriture. Et quand il côtoie les aides-soignantes d’une maison de retraite, au lieu de se montrer proche, compréhensif, compatissant, il reste de bois, les bras croisés sur son costume, le visage hautain – si hautain même que les malheureuses en ont pris conscience. Et les meetings continuent : même style, mêmes arguments foireux, même diction, mêmes arrêts en fin de phrase pour attendre les applaudissements souvent durs à la détente. Quousque tandem ? Jusques à quand enfin y aura-t-il des corneilles pour béer devant lui ?

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens