Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 09:42

           Dans mes lointains souvenirs de petite enfance, la Stickwell tenait une place de choix. Le nom à lui seul était tout un programme : aucun rapport avec les colles liquides au pinceau raide comme un balai ancien modèle pour les toilettes qui vous engluait les doigts et bavait sur votre papier – de quelles catastrophes n’était-on pas responsable avec cet engin dégoulinant censé pourtant réparer les dégâts de bureau ! Avec la Stickwell au contraire, dès l’ouverture du beau petit pot cylindrique en métal appétissant, les senteurs d’amandes amères se répandaient largement, la pâte blanche s’offrait comme une crème glacée, et il y avait même pour vous inciter à la dégustation une petite spatule en bois qui alors était une précieuse nouveauté (je me rappelle qu »’on les collectionnait, c’est vous dire). On en consommait de minuscules bouchées, toujours en douce,car lorsqu’on se faisait prendre mon père hurlait : « Mais c’est plein d’acide prussique ! J’ai engendré des dégénérés ! ». Se shooter à la colle ne venait alors à l’idée de personne : c’est le péché de gourmandise seul qui se trouvait attaqué. J’ai appris bien plus tard qu’une génération qui devrait avoir dans les soixante-dix à présent inhalait de la colle (laquelle ?) pour avoir des visions merveilleuses. Et ça, oui, ça traduisait une vraie dégénérescence. Dégénérescence au niveau des instincts et des désirs (quelle idée de se fourrer de la colle dans le nez !) . Et dégénérescence aussi dans les effets sur l’organisme : combien de cerveaux n’ont-ils pas été ravagés par cette pratique, au point de faire de leurs propriétaires des losers invétérés ?

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Angelilie 14/03/2017 14:22

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens