Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 17:46

            Au sortir d’une catastrophe, mes belins-belines, vous savez qu’on se sent tout flapi. Je me sens ce matin exactement comme ça, et la catastrophe c’était hier avec les dégâts des eaux. J’ai donc droit à me sentir flapie, même si c’est autour de moi que se sont agités  les plombiers nettoyeurs, experts, intervenants divers, bref  l’effervescence n’affectant que mon activité de témoin et ne me demandant pas contribution physique. Flapie quand même aussi parce que le médecin est venu ce matin, l’infection de ces sacrées bronches n’est pas muselée après le premier traitement aux anti-biotiques donc un deuxième traitement de même nature a été décrété sauf que la marque pharmaceutique est autre (avec des vertus autres, espérons-le). D’où une dolence que n’arrive pas à tonifier cette belle luminosité acide d’avant-printemps avec son air frai et ses souffles légers dont on ne sait d’où ils viennent. Allons bon, voilà le lyrisme qui émerge, il doit se fortifier aux antibiotiques nouveaux qui sont anglais, mes belins-belines, anglais, imaginez un peu ! On ne peut donc pas fabriquer nos propres anti-biotiques ? Déjà que le distributeur Mylan a conquis le marché (parce que déjà on ne peut pas distribuer français même en France : on a besoin des autres pays même et surtout s’ils ne sont  pas européens puisqu’ils nous ont reniés, c’est difficile à avaler tout de même), on retrouve son nom sur toutes les boîtes de remèdes, à croire que c’est naturalisé gaulois…Et je me demande aussi si je ne me sens pas toute flapie de ne plus avoir à suivre le feuilleton Fillon ; entendre les choses ronronner c’est devenu si banal… Aussi banal que les coups de gueule de la Marine nationale (qui ira à Malte comme le sait tout bon amateur de palindromes).

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens