Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 11:44

          Dans certains regroupements de commentateurs politiques à la télé, on voit de temps à autre,   sauf dans les  tables rondes à formule inamovible depuis des mois, émerger des têtes nouvelles, et je vous assure qu’il faut bien tout ça – traits inédits, voix insolites, dictions meilleures ou pires – pour avoir une petite impression de nouveauté. Sans doute les expressions sont-elles à chaque fois  renouvelées, mais c’est la matière qui a pris un goût de vieux, de rassis, de réchauffé. On dirait que le problème essentiel est de savoir si Bayrou va prendre à Fillon des voix de droite pour les apporter à Macron, auquel l’apport du centre droit va sans doute coûter quelques pertes plus droitières. On dirait que tout va se compter à dix ou quinze près, et je ne jure pas qu’il n’y aura pas une belle pagaille où les voix auront valeur de coups de poing. Au niveau candidats, la grande affaire est de combler en vitesse des manques trop flagrants : moi je vais au Liban faire des ronds de jambe sans les voiler, moi je file à Londres (ces visites –éclairs fourniront-elles le bagage diplomatique indispensable ?). Surtout, on ne comprend pas pourquoi la rose bleue n’est pas poursuivie pour des délits non moindres que le candidat ébréché qui, lui, fait semblant de ne rien voir mais s’est carrément déchargé de sa honte sur sa famille politique (dans les rangs de laquelle on feint de nier tout forfait de son champion mais au fond en en gardant gros sur le cœur). Tout est brouillé, terni, sans grâce. Le bel enthousiasme du Front populaire avec ses élans chaleureux fait figure d’événement d’un autre monde qui n’a aucune raison de se reproduire presque u siècle plus tard. On croirait qu’il n’intéresse plus personne.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens