Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 10:41

         Et puis, contexte électoral ou non, rien n’empêche le temps de passer. Il est passé, même si – il me semble même que c’était il n’y a pas trop longtemps – j’avais l’air de penser que je n’étais pas sûre d’arriver au N° 2.500, donc de vous  traîner jusque –là. Bon, d’accord : nous n’y sommes pas encore, mais le N° 2400 c’était hier, mes belins-belines ; comme je vous le dis !  Et ça devrait être lourd à porter, tout de même, que ce soit en plume ou en plomb (le choix qu’on m’offrait quand j’étais petite fille entre la tonne de plomb ou la tonne de plume obtenait toujours de moi la réponse idiote : qu’on dise ce qu’on voudra ; la plume c’est nettement plus léger, allons allons ! Un  peu de bon sens si vous souhaitez continuer avec moi !).  Ces considérations de physique mises à part, c’est l’impression qui compte, comme (encore une idée de génie, celle-là) ce calcul vicieux de la vraie température objective attestée par les thermomètres et de la fausse qu’il faut baisser encore de quelques degrés pour satisfaire les individus spécialement frileux. L’impression, l’impression, vous dis-je, si on veut bien en croire Molière…. Donc, cette impression souveraine qui devrait m’alourdir et du même coup vous rendre peut-être sceptiques, mes agneaux (mais si, je vous assure, c’est 2.400 ; pas un de moins), il se trouve qu’elle ne m’accable pas le moins du monde. Qu’est-ce que c’est, cette centaine à tirer d’ici à la deux mille cinq centième, comme au théâtre de la Huchette ? On y sera au printemps, passé l’amandier mais entre la floraison du pommier et celle du  cerisier. Pour vous fixer les esprits : ce sera un moment où on va voter, ça nous changera..

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens