Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 11:34

         Le jeu des chaises musicales (mais, les choses étant ce qu’elles sont, y avait-il possibilité du choix d’un autre amusement ?) se détaille pour nous dans les médias avec minutie et une espèce de tardive tendresse sous laquelle d’ailleurs la raillerie affleure. Le président devient ex ; parfait, au revoir ; il laisse (sans trop de joie, c’est visible) la place à son premier ministre. Le premier ministre, sans s’encombrer de sentiments, se cherche un remplaçant avec soin : ce sera le ministre de l’intérieur, qui, embrassades aidant, nous fera un premier ministre extra. On nous montre même, avec insistance, l’arrière de leurs enlacements : deux dos, quatre mains tendrement placées : nous saurons du moins que ce premier ministre est un dandy de la plus belle eau, costume, allure, chapeaux.. ; bref nous sommes entre bonnes mains. Maintenant, me direz-vous, y aura-t-il un dandy de même tabac pour assurer l’Intérieur ? Niveau dandysme, sans doute pas, mais au moins le nouveau venu (c’est qu’il ne reste plus beaucoup de ministres disponibles, depuis le temps qu’il s’organise des fuites et des lâchages) aura le mérite de n’avoir encore rien fait, donc de ne pas traîner de casseroles derrière lui. Et croyez-moi, les choses derechef étant ce qu’elles sont, c’est une qualité rare…Quant à ce qu’il va pouvoir faire,  ni lui ni moi ne le savons. On va marcher au pas, comme les locomotives dans le brouillard. Pendant ce temps, les morceaux de la gauche vont tenter (tenter, vraiment ?) de se recoller, mais qui sera le raccommodeur de faïences et porcelaines assez doué pour redonner à l’ensemble forme humaine ?

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens