Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 13:08

V         Les réseaux souterrains doivent continuer à être efficaces au royaume des politiciens, mais si performants qu’ils soient ils ne peuvent suffire seuls à une élection présidentielle, chez nous du moins. Il faut donc que chaque candidat se pose et s’expose pour s’imposer. Ainsi, exemple peut-être plus intéressant que les variations  dans les sondages ou les infimes différences dans les programmes de la droite lancée dans ses confrontations publiques, le cas Macron. Je n’arrive pas à comprendre qu’on puisse s’enflammer pour ce playboy au regard ambigu, mais il semble bien que cette candidature décalée ait retenu l’attention d’une forte partie de la population. Quelle marionnette infantile, pourtant ! Une première intrusion dans un gouvernement où il prétendait apporter des méthodes inconnues au parti qui l’avait appelé. Ensuite, souplesse d’échine entre « J’fais partie du gouvernement » et « J’suis pas des vôtres », jusqu’à la rupture avec le père ( ce sont là les termes des médias qui ne connaissent de Freud que ses gros titres) : non seulement « J’t’abandonne sur ton barcot pourri », mais même, en allant chez un parrain qui n’est pas encore sorti du Moyen Age, « J’suis pas socialiste, je l’jure » - proclamation opportuniste de guerre ou d’autonomie, au choix. Puis quelques petits pas de danse en solo, pas toujours réussis mais toujours en vedette – « Ecartez-vous, qu’on puisse bien voir ma prestation nouvelle » - et enfin appel à l’union : « Allons, mes amis PS, comment oublier les uns et les autres qu’on a si bien rigolé ensemble ? ».Le plus beau, c’est que sa meuf insiste : « 2017 ou rien » - car avec 5 ans de plus il aurait sans doute plus de chances mais elle  connaîtrait des difficultés de ravalement de façade insurmontables. Alors, docile, il y va…

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

denis 17/11/2016 23:43

A croire Dame Lucette que la politique française est un perpétuel recommencement, du moins pour ceux qui ont oublié l'Histoire! Il y a quarante ans déja, les procédés misérables d'un Giscard jouant au football, s'invitant dans une famille française pouvaient faire rire; Macron jouant au chef de bande,
s'affichant avec sa dulcinée tel un couple modèle, allant sonder le peuple pour se trouver plus démocrate que les autres; cela vire carrément au plagiat.
Nos médias ont affiné les procédés pour nous vendre leurs candidats, mais les (mauvaises) intentions restent les mêmes. Amitiés.

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens