Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 10:20

         Je n’ai rien à vous enseigner aujourd’hui, mes belins-belines, sauf que le chagrin de la perte d’un vieil et cher ami ne se partage pas. Chacun a son poids écrasant de peine sur le cœur, chacun est conscient qu’autour de soi et tout près de soi il y a d’autres proches qui souffrent, dont le chagrin écrase le cœur, étouffe les larmes, brouille la conscience. Chacun devine et sait en profondeur que la douleur est là, intense, au sein de cette effervescence d’émotions, que chacun la porte en soi, que l’ensemble de ces douleurs crée un réseau de chagrin englobant tout le monde. Mais chacun demeure avec son poids de peine, avec sa douleur tout entière. On peut s’illusionner  sur ce cercle de souffrance en résonance, on peut s’imaginer que le partage de la douleur permet un allègement

du fardeau qui vous délabre. Mais non, on le croit seulement. Privée de la présence qu’une vie entière de compagnonnage avait transformée en un double soudé, la tendresse mutilée subit un arrachement auquel aucune force de sympathie ne peut rien. C’est seulement après le plus intense de la douleur que l’apaisement pourra venir, lentement, sans jamais cicatrises la blessure : alors on pourra s’ouvrir à la chaleur de l’amitié, percevoir  cette vague de douceur qui a dés le début enveloppé l’être souffrant, accepter l’offrande d’une douleur semblable. Mais il faudra du temps, et l’arrachement se subit dans le désespoir sans qu’on puisse imaginer  que l’apaisement pourra venir quelque jour de l’amour des autres.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

denis 05/10/2016 16:25

Oui dame Lucette, l'amour des autres pourra vous soulager lorsque le temps aura reposé votre mémoire. Toute ma sympathie.

M-Hélène 04/10/2016 07:04

Oui, chère Madame, il faut du temps pour que les autres vous aident.
Je pense à vous avec sympathie.

Adrienne 03/10/2016 14:27

C'est pourtant de l'amour que nous allons essayer de vous envoyer par ce biais-ci, dès aujourd'hui.
Et beaucoup, beaucoup de sympathie.

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens