Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 11:31

       Le temps de ce matin est strictement celui qu’on attendait pour la rentrée des classes : tristounet, sans soleil, sans pluie non plus, donc aucune excuse pour ne pas regagner sa nouvelle classe, sa nouvelle place, ses nouveaux copains ou copines. Il n’y aurait, s’il s’agissait encore d’un jour de vacances, aucune incitation à la fugue, aucune inspiration pour l’une de ces idées de génie qui vous viennent pendant l’été, escapade en contrebande, grosse sottise, gros dégâts, grosse expérience de la découverte ou de la liberté. Il est difficile de faire des comparaisons avec d’autres rentrées des classe, celles d’autrefois, celles de plus loin encore, quand les élèves, pour gagner la petite école qui assurait l’enseignement de six à douze ans, faisaient à pied cinq ou six kilomètres en portant une bûche pour alimenter le poêle, que le maître n’allumait que s’il faisait vraiment froid. Bonne excuse que les doigts gelés pour expliquer les lettres mal formées, les pâtés, les becs de la plume s’accrochant dans le papier de la page et faisant des trous…Mais l’enseignement était de première catégorie, et le Certificat d’Etudes garantissait une formation solide et vaste – sans toutes les fioritures et détails fouillés que le collège prenait à son compte, mais au moins personne ne faisait de fautes et se révélait un lecteur passionné, tandis que les nouveaux collégiens, sauf exceptions, écrivent mal, sans aucun sens de l’orthographe et au lieu de lire passent leur temps aux jeux video qui les abrutissent.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

fbon 09/09/2016 09:15

c'est certainement de plus en plus difficile pour les enseignants d'aujourd'hui, et dans contexte qui pousse sans cesse à l'abandon – mais je ne sais pas si la proportion de ces "grands" lecteurs, ou de ce que vous dites "exceptions" régresse tant que cela – je croirais même que non – si certainement on a à changer aussi nos modes d'enseignement, et utiliser leurs nouveaux outils numériques, jouer d'une attention certes plus fragmentée et éclatées, ça peut aussi reconduire à la lecture et l'écriture...

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens