Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 11:18

         Au Bangladesh la situation du ravitaillement en eau potable est en soi une catastrophe : le sous-sol du pays  contient de l’arsenic sur pratiquement tout le territoire, ce qui rend l’eau non consommable sans danger. La population sait bien que l’arsenic est un poison, enfants et adolescents se plaignent souvent de maux de ventre, mais comment pourraient-ils se passer de consommer cette eau ? Car ils ont une autre solution : des étangs, nombreux, pourraient servir d’autre source d’alimentation, mais… la ^pollution naturelle cause elle aussi toutes sortes de maladies  dont les générations les plus jeunes sont durement affectées. On ne sait combien de temps la situation devra s’éterniser : qui se soucie du problème de l’eau au Bangladesh ? Mais cette rigueur inhospitalière vis-à-vis de ses autochtones semble dans l’ordre des choses depuis toujours : ils ont de l’eau, mais elle leur est funeste et les contamine. On ne peut que déplorer pareil agencement des données vitales d’une population – et tenter d’y remédier par une intervention internationale sans grande efficacité. Dans la vallée du Jourdain au contraire, la nature a semblé généreuse malgré la proximité du désert : il y a de l’eau en abondance et la région est luxuriante. Un plan tordu et criminel d’épuration ethnique, fondé sur l’expulsion des Berbères et des Bédouins pour pouvoir installer à leur place des colonies israéliennes, se renforce de manière imparable par le détournement de l’eau, qui ne laisse place qu’à la désolation et à la misère des cultures palestiniennes, tandis que les colonies prospèrent de cette manne volée aux légitimes occupants et propriétaires des lieux. On plaint le Bangladesh d’avoir  reçu de si pauvres dons dans son berceau, on s’attriste de profonde compassion. Quant aux Israéliens qui se voient privés de leur eau essentielle au profit d’usurpateurs qui les haïssent, c’est avec colère qu’on constate dans quelles conditions un occupant de style nazi les amène à vivre, oui  c’est avec indignation qu’on voit s’institutionnaliser un plan d’expulsion progressive et inique auquel  seule la pleutrerie des pays spectateurs du reste du monde permet de se confirmer et de prospérer. Pas de quoi être fier pour Israël, promoteur de la stratégie.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens