Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 09:27

         A mon avis, le problème se pose de manière tout à fait différente s’il y a de l’eau tout près de chez vous, si tout est agencé chez vous pour que l’eau puisse couler du robinet ou de la douche au prix d’un seul geste (celui que nous accomplissons machinalement cinquante fois par jour sans y prêter attention). Oui, l’eau vient des ressources locales attestées depuis toujours et à partir desquelles vous avez construit  vos villages, vos maisons – soudain une décision arbitraire, placardée sur vos murs comme une sinistre Bekanntmachung de l’Occupation,  et voilà que vous n’y avez plus droit ! Vous voilà privés d’eau, pour boire, pour vous laver, pour vivre, pour vos cultures : on vous en redonnera un peu sur le soir, vos robinets couleront un peu – dépêchez-vous de boire d’abord, la coupure d’eau inexorable se produira un petit quart d’heure plus tard. Oui, c’est bien votre eau, elle vous appartient comme votre terre, mais justement c’est qu’on veut vous prendre votre terre, donc on vous coupe l’eau pour vous rendre la vie intenable. C’était la méthode nazie de mes jeunes années : pas de viande , pas de sucre, pas de volailles, pas de farine… les nazis ne pouvaient pas en même temps tout piller et confisquer pour eux et leurs familles et laisser à la population française de quoi survivre. En Palestine même méthode, avec raffinement et rouerie supplémentaires : on ne vous expulse pas à coups de trique (cela a déjà été fait il y a plus de soixante ans sans détruire ni votre nation ni votre population réfugiée dans des camps innommables), on vous détruit vos maisons – un commando une nuit dans un village, un autre commando une autre nuit dans une autre bourgade – on détruit vos plantations de dattiers et d’oliviers, on ravage vos cultures au bulldozer, on efface toutes traces de votre civilisation au moyen de falsifications et reconstructions éhontées, bref on vous coupe l’eau, votre eau, puisque tout ce qu’il vous faut pour vivre est réglementé et distribué par Israël, donc utilisé comme chantage et instrument de pression sur la résistance palestinienne. On n’ose pas dire le cubage d’eau dont chaque Israélien a la jouissance par jour, les chiffres atteignent des pîcs monstrueux. Les observateurs étrangers viennent même de donner un nom à cette apartheid d’un nouveau genre : l’hydro-apartheid , une belle étiquette qui sonne à mon oreille comme Wasserapartheid et qui sera difficile à décoller des peaux israéliennes par la suite…

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

denis 13/08/2016 23:30

C'est tellement vrai et moralement inacceptable, sans recourir à Montesquieu comme l'a rappelé avec raison Adrienne, je pense à O'Brien l'intellectuel totalitaire de 1984 enseignant avec force torture le solipsisme (cad la loi du plus fort) à Wilson en lui répétant : "si je décide que 2 et 2 font 3, cela fait 3". Nos gouvernants préfèrent ignorer la réalité et inventer un langage(novlangue) qui fait des palestiniens les terroristes et des israéliens de grands démocrates! Misère de ce gouvernement à bout de souffle. Amitiés.

Adrienne 13/08/2016 12:58

hélas, c'est criant d'injustice et pas un de "nos Princes d'Europe, qui font entre eux tant de conventions inutiles" prêts à "en faire une en faveur de la miséricorde et de la pitié".
(je ne dois jamais chercher bien loin, en classe, pour démontrer toute l'actualité de ce magnifique texte de Montesquieu)

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens