Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 08:42

         Lorsque la  situation d’une nation apparaît comme inextricable, douloureuse, angoissante, la question qui se pose ou devrait se poser est « Que faire ? ». Oulianov, autrement dit Lénine, a utilisé la formule de manière retentissante : Chto diélo ? avant d’essayer d’organiser la Russie d’après la révolution de 17 et même d’avant. Je ne pense pas qu’il faudrait donner cet exemple à notre attelage réuni sous le même joug (ce qui ne les empêche pas de tirer chacun à Hue ! ou à Dia ! comme unique démonstration de personnalité) . Pourtant, dans les circonstances tragiques qui ont installé un climat de consternation désolée et d’inquiétude de tous les instants dans notre pays, il serait indispensable d’avoir une vision claire, précise, équilibrée de la situation et des éventuelles menaces à venir. Or il se trouve que tout semble avoir été tenté, sinon exécuté jusqu’au bout de manière efficace. Il semble même que les idées efficaces ne se sont pas transformées en actions de même type (paperasseries ? indolence ? mauvaise communication entre services ? délaissement de services compétents au profit d’actions spectaculaires au nom retentissant qui ne servent rigoureusement à rien ?). Vers qui donc se tourner pour avoir une simple idée de ce qu’il faudrait faire ? Qui donc est spécialiste en lutte armée contre les terroristes ? Mais Israël, bien sûr, luttant si vaillamment contre les terroristes palestiniens (vous vous souvenez que nos résistants étaient appelés terroristes par tous ceux qui voulaient les voir au diable ?). Voilà au moins une conduite sur laquelle prendre exemple , et c’est d’autant plus normal que c’est notre cousin presque frère Benyamin  qui régit cette politique, que nous lui faisons des mamours admiratifs depuis si longtemps déjà, à tel point que nos chers médias toujours aux aguets pour savoir la direction du vent en font tout un plat, interviews, questions aux anciens généraux israéliens, aux chefs des services secrets,  bref du gouvernement jusqu’aux commentateurs à sa solde on vit à l’heure de Tel-Aviv dans ses pompes et dans ses œuvres. Dire que c’est de ça, oui, de ça ! que nos pilotes attendent  des conseils… On croit rêver, cauchemar pénible et poisseux – mais non ! La radio et la télé s’en donnent à qui mieux mieux pour exhiber venus de là-bas des gens d’expérience, aguerris, compétents. Non, ce n’était hélas pas un cauchemar…

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens