Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 10:34

         Pendant la guerre de 39-45, tenant compte du coût du chauffage de l’eau

imposé à la nation, le roi de Grande-Bretagne avait fait peindre dans toutes les baignoires dépendant de son autorité une limite à ne pas dépasser : le civisme prenait des bains rapides, sans traîner dans la mousse parfumée comme avant guerre.  Scrupuleusement, la nation avait suivi cette consigne,  et sans aller jusqu’à la peinture de l’émail chaque citoyen respectait cette limite à ne pas dépasser au moment de ses ablutions. Cette ingérence de l’autorité dans la gestion des ressources naturelles a laissé sa trace  dans les décisions de l’ONU : savez-vous que l’ONU, bonne fille, toute pleine de bonnes intentions, a estimé que 7litres50 devait être le minimum d’eau à utiliser par individu dans sa journée?. Beau calcul sans effet sur les innombrables territoires répandus sur la planète où l’eau est rare et où l’eau à boire, l’eau non polluée, est un luxe inaccessible. On peut cependant se référer à ce calcul pour juger de ce que peut être la situation en Palestine : la distribution de l’eau ayant été confiée à Israël pour tout le territoire occupé (sacrée idée, ça), l’apartheid fonctionne parfaitement. Un litre 20 par tête de pipe palestinienne, 750 litres pour les Israéliens, étant bien entendu que cette eau généreusement dispensée aux colonies provient des gisements palestiniens. D’ailleurs, les robinets peuvent se fermer sans préavis : ainsi dans la région de Jenine où ils sont fermés depuis quarante jours. Il faut même une permission des autorités, facile à refuser, pour recueillir l’eau de pluie par ses propres moyens. Inutile de décrire la situation lorsque des villages entiers, leurs habitations réduites en poudre par les bulldozers en quelques minutes, se trouvent  rayés de la carte avec la population expulsée au hasard des routes : ils n’ont même pas le temps d’emporter une timbale ou une gourde, et il n’y a rien à regretter puisque de toute façon ils n’ont rien à boire.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens