Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 11:06

         Je crois bien me rappeler – après tout ce n’est pas si lointain – qu’après des années de souffrance et de discrimination raciale le monde entier avait pris conscience qu’il fallait délivrer les noirs d’Afrique du Sud du joug des blancs installés depuis des décennies sur leur terrain. Les agriculteurs canadiens boycottaient avec un succès éclatant le matériel Massey-Ferguson, les oranges Outspan représentaient officiellement   une tête d’enfant noir pressée à mort, les meneurs du mouvement de révolte, Mandela en tête (même si je crois il était encore en prison) suppliaient le monde entier de boycotter les produits sud africains de quelque nature qu’ils soient, afin d’établir en face des sentiments humanitaires le seul adversaire à considérer, la balance commerciale du pays. Et c’est le boycott qui avait amené les dirigeants du pays à céder, à reconnaître que l’apartheid n’était pas un système de gouvernement digne et acceptable. Oui, le monde entier avait vu le résultat, avait établi le lien de  cause à effet de ce boycott pratiqué largement. – et si les uns s’en étonnaient, les gens de cœur s’en félicitaient. Or le même problème se pose en Palestine depuis soixante ans (depuis que ses frontières avaient été officiellement délimitées en la réduisant et en expulsant des centaines de milliers d’habitants sans droit de retour) : Israël s’est installé sur leur terrain et les traite comme des représentants d’une race inférieure, les abreuvant d’humiliations incessantes, d’injustices, de mesures discriminatoires, leur réservant des traitement indignes sans cesse renouvelés pour leur pourrir la vie. Tout naturellement, après tant d’années où le régime nazi, loin de s’améliorer, se précise impunément, l’arme des consommateurs du monde s’impose : boycott boycott boycott, seul moyen pacifique de protestation contre un comportement assassin que la planète contemple sans bouger le petit doigt…Il est même facile de boycotter en restant dans la légalité, puisqu’Israël vend frauduleusement comme s’ils venaient d’Israël les produits palestiniens des territoires indûment occupés. Mais notre cousin presque frère a vu le danger que cette entente commerciale protestataire pouvait représenter ; il a froncé le sourcil, fait sa grosse voix : « Comment ! Arrêtez-moi ça tout de suite ! ». Notre pauvre moribond en train de se noyer (la réforme, les Nuit Debout, les défilés monstres, tout ça fait trop pour lui) a tout juste la force d’appeler Alliot-Marie à son secours : « Vous qui aviez la poigne nécessaire, permettez que je vous emprunte vos amalgames puisqu’ils vous ont si bien réussi » - du coup, on condamne les boycotteurs, interpellations, amendes, peines de prison etc. Ah ! mais, vous croyiez que le maître était impuissant ? Eh bien vous allez voir ce que vous allez voir !

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens