Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 09:30

         Puisque je ne vous cache rien, mes belins-belines, de mes déboires, espoirs ou émotions dans leur grande diversité, j’ai bien dû vous parler de mon garage. Je suis presque amenée à dire « mon garage », puisqu’il s’est érigé frauduleusement, bien qu’avec la bénédiction de l’urbanisme local, exactement sur ma limite mitoyenne de propriété. Je pourrais vous énumérer ses entorses au droit de voisinage foulés aux pieds : construction sur une limite séparative qui devrait consister en plant vif ou en grillage, volume trop grand, hauteur trop grande… mais je ne veux pas reprendre les interminables conclusions de mon avocat au cours des années (eh oui, ça fait déjà cinq ans que ça dure). Je devrais pouvoir vous dire  «  J’ai gagné mon procès, ouf !ouf !ouf ! » puisque je l’ai gagné, le Tribunal de Grande Instance ayant sans problème déclaré la bâtisse  « surdimensionnée et à démolir ». Mais voyez-vous , une fois le petit doigt dans l’engrenage, votre bras se trouve happé jusqu’à l’épaule.. L’appel de mon voisin a donc empêché la démolition de s’opérer, et son avocat semble disposé à naviguer en eau trouble : mon conseil ayant souligné que l’autre partie n’avait pas remis son dossier d’appel  dans les délais requis, on n’a pas en haut lieu retenu ce retard comme entraînant une faille dans le déroulement juridique, on a sèchement supprimé l’incident sans explication, et on a repoussé la prochaine confrontation (avec ou sans plaidoirie, je ne sais) au printemps 2017, càd  près de trois ans après la proclamation de ma relative victoire. Il n’est pas difficile dans le cas de mon voisin d’imaginer que plus ça tarde, plus il a de chance : vu l’âge de son adversaire (moi et personne d’autre, mes belins-belines), le temps qui passe milite en faveur d’une dégradation de mes facultés intellectuelles, donc de ma volonté d’en découdre, donc du ralentissement de l’action menée contre lui. Et certes   si l’on imagine le schéma ou la Cour de Cassation devrait intervenir, ça nous repousse assez loin pour que, gâteuse ou non, je sois toute prête à aller retrouver mes ancêtres. Avec un peu de chance même peut-être (la chance entièrement du côté des autres, mais ce ne serait pas la première fois), je les aurais même déjà rejoints…

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

a 18/06/2016 09:46

Je comprends exactement ce que vous ressentez: la même chose est arrivée à mes parents!
(et oh oui, ça fait vraiment douter de la "justice")

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens