Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 12:16

         Vous le savez sans doute, je n’ai aucune bigoterie, et le panthéon des    saintes et saints protecteurs me laisse totalement indifférente. J’ai pourtant un petit faible pour le « Poverello », ce petit Saint François d’Assise qui prêchait la pauvreté et ^préférait la compagnie des animaux  (avec lesquels il causait et se faisait entendre sans le moindre problème) à celle des humains. A ces points si positifs de son individualité, je dois ajouter un manque d’objectivité total de ma part qui peut expliquer ma partialité à son égard : je viens d’être faite Chevalier de Saint François d’Assise par la SPA des Cailloux de Dijon qui fonctionne de manière exemplaire depuis tant d’années, avec reconstruction et aménagement des boxes pour chiens (avec une petite aire libre individuelle), quarantaine pour nouveaux arrivants, chatterie modèle, infirmerie fonctionnelle…Cette dignité que j’ai acceptée avec émotion – mon mari était le second à l’avoir obtenue -  reconnaît qu’avec mes onze chats je dirige comme un petit refuge. La distinction de Compagnon de Saint-François d’Assise d’autre part est attribuée à des gens au grand cœur qui acceptent d’adopter un « cas » des Cailloux : un vieux chien asthmatique, une chatte borgne, un cabot à trois pattes, une minette de quinze ans… c’est-à-dire des malheureux qui resteraient au refuge jusqu’à leur mort s’ils ne rencontraient pas des adoptants sentimentaux. J’ai assisté l’autre soir à cette longue distribution de diplômes de Compagnons à tous ces adoptants si méritants, avant de recevoir le mien, celui de Chevalier. Je n’oublierai pas de sitôt une atmosphère chaleureuse qui pendant quelques heures semblait ignorer que les humains existent aussi en dehors de ce petit cercle. Surtout, comment trouver les mots pour qualifier le merveilleux dévouement, la gestion exemplaire, la présence magique  et les initiatives généreuses de celle qui est l’âme de cette SPA ? Comment suggérer au Poverello d’inventer une décoration suprême et de venir la lui remettre en douce, loin des podiums mais  devant tous ses amis réunis ?

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens