Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 10:48

         J’a’(rezai déjà eu de grosses causes d’étonnement. Par exemple, où se trouvent ces milliards – je devrais même dire ces centaines de milliards de milliards – de dollars ou d’euros qui constituent la dette de chaque nation (y compris la nôtre, embarbouillée jusqu’au cou), qui donc font du tort à quelqu’un (mais à qui ?) et se retranchent quelque part (mais où ?) en attendant le jour des règlements de comptes : qui les garde, qui les surveille ? Est-ce facile alors de les détourner ? D’autant que j’ai vu récemment qu’on peut (ou qu’on va) faire des billets de lourde valeur sous un format minuscule, lequel permettra de transporter des millions comme un paquet de cigarettes. Mais je continue à m’étonner en laissant ce premier problème non résolu : je reviens aux migrants dont on ne nous parle que par éclipses, et ils sont des centaines de milliers et même plus, et ils continuent d’affluer par la Grèce, le Kosovo, les Balkans, et s’ils se heurtent aux barbelés ou aux contrôles qui désormais les repoussent ouvertement et sans fausse honte il faut bien qu’ils s’agglutinent quelque part, devant les grilles fermées, et où les pousse-t-on ? où stagnent-ils ? que font les femmes prêtes à accoucher ?  que deviennent les nouveaux nés en pleine nature sous la neige et dans le froid ? Ont-ils dû déjà manger leurs chiens et leurs chats ou les abandonner sur place en partant ? Ils semblent n’avoir d’existence que pour les admirables volontaires qui les nourrissent, les soignent, les hébergent pour quelques nuits (et toutes les ONG vouées à aider ceux qui souffrent s’y mettent, les connues mais aussi celles nées au coup par coup  - un quartier, un hameau, un atelier, une école -  du désespoir de voir l’indifférence s’installer devant la misère…

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens