Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 09:44

         Ah mes belins-belines, il y avait longtemps que nous ne nous étions pas regardés vous et moi dans les yeux. L’actualité, que voulez-vous, si grave la plupart du temps, et qui n’invite pas trop au ton léger de mes charmants babillages accoutumés. Je vais tâcher de compenser ça dare-dare, d’autant que la saison m’incite à adopter la familiarité la plus cordiale. Nous voilà au bout d’une année qui fut terrible à de nombreux égards et pour des millions de gens. Les catastrophes semblent en suspension dans l’air, on a peur des souffles de vent trop violents qui pourraient tout déclencher d’un instant à l’autre. Et comment se préserver du mal ? Les autorités chargées de la tâche sont poussives, à vue courte, frileuses, calculant leur profit avant tout. Rien de ce qu’il faudrait pour prendre en mains les problèmes et leurs difficultés. Et puis il y a tous ceux qui grenouillent pour s’affirmer aux yeux des autres, qui complotent, qui vocifèrent, qui trichent, qui s’enrichissent en secret sur le dos d’autrui. Il n’est guère facile d’envisager pire que ce que 2015 nous a donné à traverser, même à nous qui n’avons été que les spectateurs des horreurs du monde. Trions dans ces douze mois, tâchons de trouver des raisons d’espérer en des jours meilleurs, et souhaitons tous ensemble, du fond du cœur, que 2016 ne soit jamais pire que ces bonheurs que nous avons récoltés : il y en a eu tout de même quelques-uns, ils pourraient nous servir de balises…  Terminez bien l’année, mes belins-belines. Morgen ist auch ein Tag, dit-on en allemand : demain sera un autre jour… Peut-être 2016 sera-t-elle une autre année…

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens