Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 11:02

         Vous pouvez préférer les roses aux tulipes : je vous accorde généreusement cette faculté, d’abord parce que je suis bien lunée, ensuite parce que moi-même je ne sais comment me décider entre leurs deux types de beauté. Elles ont d’ailleurs la bonne idée de ne pas se produire ensemble dans mon jardin, si bien que je peux me vouer aux unes puis aux autres sans risquer de les froisser dans leur susceptibilité. Cela dit, rien ne me paraît plus pur, plus élégant, que l’inflorescence de la tulipe, sans pétale pour gêner le profil, sans feuille pour gêner l’orgueilleux essor de la tige. Et la somptuosité des teintes est un enchantement permanent. Or je suis troublée par la tendance forcenée des catalogues de jardinage à exhiber des découvertes de laboratoire qui à force de travailler sur l’existant débouchent sur un surréalisme de mauvais aloi. On brandit des obtentions qui représentent de la crème glacée dans un cornet à la fraise, avec gamine la langue tendue pour bien montrer comme c’est réussi. Ou encore, au grand dam de l’exquise courbe de son flanc, on bloque le développement d’une tulipe jaune dans l’enserrement de sépales verts qui donnent à l’ensemble une allure de bouton d’or juste avant épanouissement. Je n’ai rien contre les boutons d’or dans les prés, loin de là, mais je déplore qu’on vise ce but pour innover dans le domaine des tulipes. Chirico, d’accord – mais surtout pas des efforts pour retrouver dans les fleurs les données d’un quotidien culinaire sans poésie.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens