Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 09:19

         Le culte d’Halloween semble diminuer d’intensité. Je ne sais pas ce qu’il en est au niveau des enfants et adolescents « de France », comme on dirait au Front national avec des trémolos dans la voix, car je n’ai aucun contact avec des jeunes, mais au niveau des commerces il me semble que seule une sorcière et son balai petit modèle montent la garde près du rayon des citrouilles, ce qui traduit un net assoupissement de la nervosité d’il y a quelques années encore. La tradition des chrysanthèmes de la Toussaint, qui n’avait jamais perdu du poil de la bête, reprend le dessus, même si je trouve étonnant qu’une seule espèce de fleur, mélange de marron et de jaune et remplacement des grosses têtes délicatement frisées par une nuée de petites inflorescences manifestement destinée à tenir le coup s’il gèle précocement, s’impose au lieu du choix habituel dans les jaunes, les blancs, les mauves et les mordorés : j’espère que ces options restent possibles au niveau des boutiques de fleuristes, autrement ce serait trop triste. Tout cela pour dire qu’on a en Europe le culte des morts inscrits dans les gènes, mais qu’on reste indifférent devant l’accumulation des migrants qui vont bientôt être des défunts : à voir se dérouler ces longues files d’étrangers qui marchent tous au pas de promenade sans le moindre bagage pour les ralentir, on devrait d’emblée se demander ce qu’ils vont devenir. Où vont-ils atterrir ? Où logeront-ils ce soir ? Comment cet afflux peut-il être résorbé ? On nous parle toujours en termes d’abstractions, des chiffres, des quotas, mais quelle incidence sur les humains en termes de lits, de tentes, de camps, de logements définitifs ? Frau Merkel est dépassée par sa stratégie politique à coloration de vertu : elle a cru pouvoir maîtriser un petit million de migrants, mais lutter avec toute sa population ou presque sera encore une autre paire de manches.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

max 24/10/2015 00:21

Aucun des grands médias ne traite humainement cette migration forcée. Les différentes rencontres ministérielles servent à définir des quotas, à qualifier de migrants en transit comme des marchandises, ces enfants, femmes et hommes stockés dans des camps en Grèce ou en Italie. Sarkozy a renchéri avec sa proposition de créer des camps de présélection sur l’autre rive de la Méditerranée, mais sous gestion européenne pour n’accepter que les candidats à l’exil jugés utiles.
Il dévoile ainsi au grand jour, à la fois son esprit colonialiste mais aussi sa volonté de voir ressurgir de l’époque esclavagiste ces méthodes où l’on sélectionnait, par la force physique et l’état de la dentition, des femmes et des hommes avant de les embarquer de force vers les Amériques.

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens