Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 14:31

         Je viens de lire quelque part – et cela corrobore la teneur de maintes inquiétudes exprimées avec consternation par les savants ès régimes alimentaires – que les quantités de viande consommées sur cette planète vont bientôt dépasser le tonnage qu’elle peut ou pourra produire. D’où les expériences les plus diverses, menées soit solitairement par quelques gourous inspirés, soit collectivement dans des laboratoires réservés à l’étude de ce qui se mange ou peut se manger. On connaît déjà un certain nombre de résultats : puisque certaines tribus depuis des millénaires se régalent d’insectes, pourquoi ne pas mettre à notre menu les sauterelles grillées, les fourmis en conserve, les vers blancs, les termites, et toutes ces bestioles qu’on aime croquer en Amérique du Sud ? Les exemples à l’appui montrent des jeunes filles ou des adolescents si réjouis de ces gourmandises qu’ils rient comme  chez nous les mannequins des catalogues. Pas belle, la vie ? En Floride et au Texas, on adore le serpent à sonnette ou le rôti d’alligator : les Auchan du coin en regorgent, je peux en témoigner. Et puis on a trouvé le secret de la fabrication du bœuf à partir de cellules travaillées avec génie : il n’y en a pas encore une production suffisante, toutefois ça vient, et ça se mange… Mais, tonnerre de petit bois, pourquoi se tourmenter de la sorte ? Ce serait si simple de s’en tenir aux pommes de terre, aux carottes, aux petits pois, aux haricots mi-secs…

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens