Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 20:03

            J’aime beaucoup Clint Eastwood. Je veux dire que je l’ai trouvé superbe dans sa jeunesse, intelligent dans les films de Sergio Leone, plein d’idées et de sentiments dans ce qu’il a produit ou réalisé lui-même, bref aussi varié et complet qu’on puisse le souhaiter pour un comédien qui n’a vécu et ne vit que pour le cinéma. J’aime bien aussi lorsqu’il est le policier des bas fonds, avec des méthodes et des pratiques pas toujours nettes, loin de là, et cette gâchette terriblement facile que donne aux hommes l’éducation américaine. Je viens de voir un film mineur, La Corde raide,  où précisément il est policier, en Louisiane – ce qui donne tout de suite une coloration particulière aux atmosphères locales où règne le vice. La série de meurtres odieux de filles faciles ou de prostituées se déroule avec chaque fois des contacts de sa part avec l’assassinée du matin, à tel point qu’on finit par se demander (nous, sa brigade, lui-même) s’il n’est pas le meurtrier dont la mémoire ne conserve jamais le souvenir de ses crimes. Ses deux filles adolescentes qui l’adorent laissent prévoir une vérité déchirante, mais non ! Le coupable, qu’il finit par arrêter après une course à pied un peu trop longue pour être vraie, est un ancien flic qu’il a fait condamner il y a douze ans et qui accumule les preuves le désignant. Heureusement tout finit bien. Mais  je reste songeuse de voir comme le commentaire critique confond le rôle du policier et la personnalité de l’acteur : quand on parle des zones d’ombre de sa personnalité, qu’il se plaît à découvrir peu à peu, c’est comme s’il confiait au cinéma le rôle d’intermédiaire pour ses pulsions funestes, et à mon avis ce n’est pas parce que quelques plutôt mauvais films se fondent sur ce même terrain marécageux pour dresser son personnage  que l’image obtenue est plus attachante ou plus riche. On a l’impression qu’il est parfaitement conscient de cette fausse enquête sur lui-même et que cela l’amuse… ou lui fait de la pub.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens