Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 15:01

         Du vent, ce matin. Fort et encore chaud, mais tout de même. Un ciel bas, chargé, couleur d’acier – bravo, il va enfin y avoir un peu d’eau pour le béton qui m’entoure. Ce sera trop tard pour les arbres morts sur pied, aux racines incapables d’aller puiser assez profond pour trouver un peu d’humidité. Trop tard pour les hortensias, pour moitié calcinés, l’autre moitié tendant désespérément vers le ciel des dizaines de fleurs rachitiques, regrignées, noircies, n’occupant pas le dixième de leur volume habituel (ou plutôt l’ayant perdu dans la canicule, car je m’étais réjouie quelques jours de cette moisson rose et blanche qui allait se tendre vers moi comme on énorme bouquet). Les anticipations peuvent être téméraires en matière de jardinage ; les rhododendrons dont j’avais décidé de m’entourer puisque je n’irai plus jamais les voir sur place en Ohio, et  auxquels je consacrais tous mes soins ont roulé leurs feuilles comme pour en faire des cigares bons à finir sur la cuisse – adieu à jamais aux inflorescences magiques, ivoire et rose églantine ici, rose tyrien là…Tout  cela trépassé,  les annuelles disparues sans laisser de trace, les vivaces méconnaissables, sans nom. Mais nous aurons de la pluie, ils l’ont dit ! Même sous forme d’orages violents, préparons-nous au pire…. Déjà depuis les premières heures le tonnerre n’arrête pas de rouler, j’ai même un chat qui est rentré un peu mouillé (où était-il allé chercher ça ? Si ça se trouve, sous un jet d’arrosage interdit fonctionnant dans le  voisinage). Trois gouttes mal attachées qu’on prend pour un début de cataclysme, puis le vent cesse, laissant place au calme plat. La lourdeur  de l’air revient, le tonnerre s’éloigne, mécontent de lui – et nous donc ! Tout risque d’orage écarté, nous n’aurons pas encore une goutte de pluie de toute la journée.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Adrienne 08/08/2015 15:10

C'est exactement pareil dans notre pays réputé "frais et humide", on a calculé qu'il faudrait qu'il tombe 180 litres par mètre carré pour que notre terre assoiffée retrouve sa bonne humeur. Ici, aucun cultivateur n'a de système d'arrosage pour son champ. Vous imaginez la taille de nos patates nationales privées d'eau?
Pour le jardin... je comprends votre peine, je la partage.

belineetbelines 08/08/2015 19:14

J'ai parlé surtout de mes fleurs, en égoiste convaincue... mais vous savez aussi que je me désole pour les paysans et la calamité majeure qui les frappe cette année. Oui, j'ai déjà songé au prix du "panier de la ménagère" cet hiver, quand les légumes seront de sortie. A part les baigneurs qui se font rôtir sur les plages, peu de gens aurons finalement apprécié l'été comme il s'est imposé.

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens