Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 09:12

         Il y a une soixante d’années, on avait, pour frapper les populations et faire naître en elles un peu de pitié, répandu partout par les médias le type de l’enfant biafrais, moribond à force de malnutrition, squelettique malgré un ventre     énorme. Depuis, grâce (si l’on peut dire) aux catastrophes naturelles, aux guerres, aux conflits raciaux et politiques de toute sorte qui se sont installés à demeure sur le continent africain, ce profil tragique s’est banalisé : il n’est pas une association d’aide aux populations affamées qui ne se soit régulièrement servie de ces photos d’enfants-squelettes, de bébés-cadavres, d’êtres exsangues en train de mourir dont seule une étincelle de vie, qui capte votre regard comme un ultime et vain coup de poignard, atteste qu’il y a encore un souffle dans ces chairs flétries qui bientôt ne seront plus. Comme beaucoup de notions « mondialisées », avec cette inquiétante maîtrise d’Internet qui impose malgré soi d’être rencontré par l’actualité, le concept de « lutte contre la faim »est devenu familier, et il est très évident que le problème de la faim dans le monde est passé d’un niveau limité de notoriété à une généralisation de l’information qui s’appuie sur des chiffres, des statistiques, des précisions géographiques pour être accréditée sans discussion. Est-ce que pour autant la compassion et l’aide active des particuliers ont profité de cette vulgarisation des données pour prendre un véritable élan ? Je le voudrais bien, mes belins-belines, et je suis toute prête à le croire… Encore faudrait-il  voir des progrès toujours plus nets…Sœur Anne, les voyez-vous ?

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Adrienne 21/07/2015 09:26

Nos questionements se recoupent étonnamment, il y a deux jours je me posais ce même genre de "pourquoi" (d'une manière un peu trop désespérée à mon goût, je préférerais croire qu'on va de l'avant)

desidéesetdesmots 21/07/2015 20:03

C'est que nous avons la même lucidité, parfois (souvent...) désolante, et le même désir de croire malgré tout que ce n'est pas aussi noir qu'on le voit, qu'un jour arrivera où...

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens