Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 18:33

         J’ai beau avoir à m‘attaquer aux corrections de dernière lecture du petit nouveau-né à venir (que vous allez pouvoir admirer, mes belins-belines, dès le début de septembre et qui s’intitulera La vie à deux, tout simplement), cela ne me détourne point de mes devoirs vis-à-vis de vous : vous me connaissez assez bien maintenant pour savoir que je reste fidèle à mes engagements antérieurs, même si (cela peut arriver, cela m’arrive) je les ai pris à la légère. Donc, malgré la bousculade de ces relectures attentives pour lesquelles on n’a parfois pas de solutions satisfaisantes (et il ne s’agit pas de traîner et prendre son temps : derrière les relectures il y a transcription des corrections, envoi du bon à tirer, impression, graphisme  et collage de la couverture… bref toutes ces petites surfilures qui ennuyaient tant les petites mains, autrefois, quand on ne leur laissait que ça à faire dans l’atelier où elles apprenaient le métier auprès de la maîtresse couturière – ça ou coudre les boutons, c’était bien encore le reste !) oui, malgré l’absorption du moi pensant dans la mécanique des corrections ultimes pour assurer la bonne fin de gestation du nouveau recueil de nouvelles, il me faut bien vous envoyer mon blog. Pesant, surchauffé, ébouriffé par le ventilateur, énervé par son petit ronronnement presque imperceptible dont on se demande s’il n’énerverait pas moins s’il était plus fort, voilà le tableau de l’actu, à partir de docu inestimables. Dès demain je vous donne la recette de la fin des contes d’hiver (ma recette à moi : pour le Conte d’Hiver de Shakespeare, prenez une édition autorisée, moi je ne pourrais rien vous en dire).

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens