Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 11:59

                  Je suis heureuse de voir que mon engouement pour les séries britanniques en tout genre – les humoristiques triées sur le volet, les historiques ou les policières – est également partagé par un public français de plus en plus nombreux. Il y a dans ces productions un souci (et un résultat) d’authenticité dont on aurait du mal à trouver chez nous l’équivalent, et on se demande bien pourquoi. Est-ce parce que la formation des comédiens de chez nous les amène à « jouer théâtre » même quand ils sont censés être en pleine conversation, anodine ou aussi bien dense voire tragique, en tout cas chargée d’éléments propres à la compréhension de l’intrigue ? Je ne saurais le dire, mais cette impression de spectacle ne se rencontre pas, par exemple, dans cette deuxième série de Broadchurch, pas plus que dans la première. Et je suppose que tout le monde a suivi ce programme, puisqu’il est présenté sur Antenne 2 et, même (attention délicate non encore automatique sur toutes les chaînes) offert en version originale sous-titrée. Downton Abbey avait   été un grand succès dans ce pays, il me semble, et certes on ne peut pas toujours recommencer l’évolution des moeurs et des esprits comme elle est si frappante (et si bien rendue) lorsqu’il s’agit de passer de l’avant-guerre encore tellement victorienne à la fébrile phase préparant à la deuxième guerre mondiale, mais cette idée de reprendre les conclusions de la série précédente pour les compliquer ou les démolir signe l’originalité de Broadchurch, et c’est réjouissant de penser qu’il y en a encore trois épisodes à voir.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens