Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 09:48

         J’avais lu Mr Ripley il y a très longtemps, et j’avais toujours trouvé que la version de René Clément, Plein Soleil, qu’on nous offre avec une telle générosité sur les diverses chaînes de télévision, schématisait singulièrement les problèmes de cet adolescent pauvre plongé soudain en pleine atmosphère des riches, Italie, bateau, fines parties, alcool à gogo… Lui qui a été privé de tout jusqu’alors se met à envier l’autre, qu’il est chargé de ramener à son père, et à son amitié pour lui se mêle peu à peu la sourde envie de lui ressembler, et, pourquoi pas ?  de prendre sa place. Le corps de l’autre dans son suaire, qui loin de disparaître en pleine mer est resté accroché à l’hélice, dénonce le meurtre sans équivoque, et cette ligne simpliste des faits a une force certaine – même si on peut déplorer la niaiserie de l’égérie, pauvre Marie Laforêt confinée là dans un rôle ridicule.  On pouvait se demander si cette simplification des données n’était pas nécessaire pour faire ressortir l’évolution psychologique du meurtrier. Mais j’ai vu hier la version que Minghella a tirée du roman, et il a conservé toutes les ambiguïtés qui rendaient le livre si riche, sans limiter le drame à une rivalité à trois sur un bateau (en quelque sorte un « huis clos en plein air ») et en donnant au meurtrier, récidiviste pour sa propre sûreté, de nombreuses occasions d’avoir à se défendre, à la tête des deux identités qu’il assume, brillamment d’abord puis de plus en plus dans un stress intense mais dominé, dans une atmosphère peuplée de jeunes richards mondains (ski à Cortina, amours troubles) s’étonnant de voir la transformation de ce vilain petit canard égaré parmi eux alors que l’autre a disparu. Et que la conclusion soit si ambiguë et si paradoxale, signant à la fois le respect du roman et la finesse de Minghella (Deeply, Truly, Madly, si déchirant et si subtil) ne fait qu’ajouter du prix à ce film brillamment entré en rivalité avec Plein Soleil, malgré un Delon en superbe sortie d’adolescence.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens