Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 09:53

         Est-il rien de plus beau, de plus pur, de plus élégant qu’une tulipe au bout de sa longue tige ? Même si vous préférez les roses, ou le lilas, ou les azalées, vous ne pouvez empêcher la tulipe d’avoir une merveilleuse noblesse de port et d’allure, et que les catalogues de jardins rivalisent dans la création d’espèces de plus en plus fascinantes. Il y a déjà des décennies que la tulipe flammée s’est imposée, accompagnant son bariolage de couleurs (la tulipe Rembrandt, c’est tout un programme) d‘un brin de folie dans ses pétales sur lequel il était à mon avis dangereux de surenchérir. Mais une fois que les bornes sont dépassées, vous savez bien qu’il n’y a plus de limites… C’est pourquoi les horticulteurs s’obstinent à non seulement varier les couleurs (cela me paraît relever en effet de leur strict domaine), mais encore imaginer des formes nouvelles. Sur ce terrain-là leur ivresse les amène à d’étranges horreurs. Qu’ils frangent leur tulipes en les bordant de cristaux blancs à effet de neige, cela c’est joli, c’est même poétique parce que la forme de base est respectée. Mais voilà qu’on cherche à nous inonder de tulipes « Ice-Cream », montées en épîngle si j’ose dire par des photos les faisant si bien ressembler à un cornet de glace, rouge, surmonté de glace blanche qu’on le confie aux deux mains et aux lèvres gourmandes d’une petite fille. Imaginez un peu ! C’est cette frénésie de la bouffe qui nous vient des mœurs américaines, qui n’accorde de valeur qu’à ce qui s’ingurgite et qui s’étiquette volontiers « vanille fraise », par exemple dans les hortensias qui écloront blanc ivoire et passeront au pourpre (en réalité d’ailleurs un beige sale flétri qui fait se détourner le regard, le mien en tout cas).Mais encore, même hideusement bouffie avec cette opposition sépales-pétales contraire à la logique , la forme d’ensemble est quand même discernable. Que dire alors des nouveautés 2014, où chaque pétale épaissi dans sa chair, taillé en pointe et multiplié, organise un regroupement de choses vertes puis rouges qui finissent par évoquer un artichaut ?

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Adrienne 25/11/2014 19:01

Horreur et damnation ;-)
Je déteste les tulipes "perroquets", les fleurs teintes en bleu, alors j'ose à peine imaginer le dégoût qui m'envahirait à la vue de ces nouvelles "créations" que vous évoquez ci-dessus...
Qu'on me donne la forme pure et les tons pastel, la tulipe était la fleur préférée de ma grand-mère Adrienne :-)

desidéesetdesmots 26/11/2014 09:41

Je suis heureuse - et soulagée - de ne pas être toute seule à réclamer le respect des formes et des couleurs naturelles au royaume des fleurs.

Elisabeth 25/11/2014 11:10

En matière de fleurs je choisis la simplicité, le naturel, j'évite le plus souvent les couleurs panachées. Et que dire des orchidées teintes en bleu vif par certains fleuristes au moment de Noël ? Bien à vous Dame Lucette.

desidéesetdesmots 25/11/2014 14:46

Bleu vif, dites-vous? Quelle horreur! J'ai vu sur mon dernier catalogue qu'on peut acheter des écheverias par trois, un rose, un mauve et un jaune - ce doit être la folie des fleuristes pour cette année... Pauvres de nous! Et couleu garantie un an...

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens