Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 08:40

         J’aurais pu hier soir, puisque, une fois de plus, l’occasion se présentait pour moi de revoir Rio Bravo l’inusable, dont je connais presque par cœur le scénario, les répliques, l’évolution des personnages (avec toujours le héros-mâle, ici John Wayne, comme chez Zinnemann Gary Cooper, seul contre tous et finissant quand même par triompher pour l’honneur et la justice – grande leçon tonique un peu trop à l’américaine pour qu’on puisse y ajouter foi), passer deux heures tranquilles à me replonger cathartiquement dans la violence de ce Western du fond de mon fauteuil. Mais comment l’aurais-je pu, avec une violence criminelle qui vient nous provoquer d’une insolence sans pareille ? Oui, la violence d’Israël contre Gaza et la Palestine nous concerne tous, mes belins-belines. C’est le crime organisé sous le premier prétexte venu, le déversement de la haine qui ne veut pas entendre raison puisqu’elle rêve d’anéantissement et de torture. Et la honte nous couvre aux yeux du monde, puisque notre pantin présente ses condoléances aux uns pour quelques dégâts de roquettes sans autre dommage, sans un mot pour l’autre côté où les morts, les destructions, les blessés, la terreur s’accumulent à un degré encore non atteint depuis soixante ans de pratique grâce à une occupation abusive en toute illégalité et sans que le monde proteste autrement que par quelques bêlements sans portée. La réaction du monde et des honnêtes gens (pas ceux de Brassens précisément : les autres) est en train de s’organiser, elle devrait montrer son volume et sa détermination, mais hélas ! où sont ses armes ? J’ai honte de me sentir impuissante, j’ai honte que mon pays se montre aussi lâche, aussi aveugle, aussi manipulé par des lobbies indignes.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens