Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 08:07

         Il m’est déjà arrivé de continuer sur plusieurs blogs un sujet entamé et non encore traité de manière suffisamment utile pour vous, mes belins-belines : je récidive aujourd’hui. Car n’imaginez surtout pas que mon indignation de ce qui se passe en Palestine s’est calmée après que je vous en ai eu (oh le beau passé surcomposé !)  présenté l’expression   écrite – il vaut mieux d’ailleurs que vous n’ayez connaissance que de l’expression écrite, l’expression orale, chez moi, lorsqu’elle sert à donner libre cours à mon indignation, pourrait choquer les oreilles délicates. J’ai à vous faire part d’une photo (cette fois-ci, elle émane, presque en fraude, du côté pro-palestinien, autrement dit elle a été prise en Israël mais par un Israëlien qui a honte de son pays) et elle exhibe deux rangées de chaises disposées sur un toit en terrasse et sur lesquelles, de nuit, sont installés pour faire la causette et jouir du spectacle des citoyens israëliens contemplant la chute des bombes sur Gaza (« 400 tonnes en deux nuits », proclament les chefs) et applaudissant à chaque explosion. Cela mériterait d’être agrandi, publié sur Internet puisque c’est là que les images font le tour du monde. Oui, « ils » contemplent le spectacle de l’anéantissement de Gaza et de ses habitants martyrs et ils applaudissent. En toute honnêteté, il faudrait noter leurs noms pour le jour du grand règlement de comptes de la justice qui, enfin, pourra condamner les criminels de guerre.         Il m’est déjà arrivé de continuer sur plusieurs blogs un sujet entamé et non encore traité de manière suffisamment utile pour vous, mes belins-belines : je récidive aujourd’hui. Car n’imaginez surtout pas que mon indignation de ce qui se passe en Palestine s’est calmée après que je vous en ai eu (oh le beau passé surcomposé !)  présenté l’expression   écrite – il vaut mieux d’ailleurs que vous n’ayez connaissance que de l’expression écrite, l’expression orale, chez moi, lorsqu’elle sert à donner libre cours à mon indignation, pourrait choquer les oreilles délicates. J’ai à vous faire part d’une photo (cette fois-ci, elle émane, presque en fraude, du côté pro-palestinien, autrement dit elle a été prise en Israël mais par un Israëlien qui a honte de son pays) et elle exhibe deux rangées de chaises disposées sur un toit en terrasse et sur lesquelles, de nuit, sont installés pour faire la causette et jouir du spectacle des citoyens israëliens contemplant la chute des bombes sur Gaza (« 400 tonnes en deux nuits », proclament les chefs) et applaudissant à chaque explosion. Cela mériterait d’être agrandi, publié sur Internet puisque c’est là que les images font le tour du monde. Oui, « ils » contemplent le spectacle de l’anéantissement de Gaza et de ses habitants martyrs et ils applaudissent. En toute honnêteté, il faudrait noter leurs noms pour le jour du grand règlement de comptes de la justice qui, enfin, pourra condamner les criminels de guerre.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens