Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 14:57

         Quand le pli est pris… disait ma mère en face d’une action ou d’une position héritée de longtemps et qui semblait impossible à parer ou à changer…C’était la sagesse même. Regardez la manière dont l’Amérique considère la Russie, même si elle n’est plus l’URSS : la guerre froide est en train de se refaire une santé, mes belins-belines – et le tsar Poutine de son côté fait tout pour se retrancher dans la provocation, annexant la Crimée, tentant de faire plus ou moins la même chose avec l’Ukraine. Imaginez, lors de célébrations solennelles qui devraient dépasser toutes ces chicaneries et mesquineries où seul compte l’amour-propre individuel (et même pas national), notre petit bonhomme coincé entre deux géants. A l’un il vend des avions de chasse (ou des bateaux peut-être,  en tout cas de l’armement),  à l’autre il reproche de ne pas l’avoir suivi en prenant son arc et ses flèches pour descendre Bachar à ses côtés – vous pensez si le grand des grands, même écorné et amoindri après des années de survie dans la tourmente, met en avant et en accusation le comportement (si exemplaire pourtant, si honnête, si franc, si pur) de notre BNP, en lui infligeant une énorme amende. Vous le voyez là au milieu, notre petit bonhomme ? Mais pas bête, dites donc ! Puisque les deux ennemis à mort sont accueillis par l’Histoire sur son territoire à lui, il a trouvé une parade qui le fait rire dans sa manche : il les mettra le plus loin possible l’un de l’autre dans son plan de table, et il leur réservera à chacun un tête-à-tête d’amoureux dans des restaurants distincts en dehors des festivités officielles. C’est-y pas bien combiné, ça, dites voir ? Dom Juan entre Charlotte et Mathurine, y a pas plus drôle !

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens