Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 10:07

 

Les héros de la mythologie, donc de l’Histoire magnifiée par la légende, assez extraordinaires pour être choisis comme héros de théâtre bénéficiaient d’un statut littéraire

Les héros de la mythologie, cette Histoire magnifiée par la légende, choisis comme héros de théâtre, bénéficiaient tous d'un statut mixte : ils étaient des hommes, mais leur destin fixé par la tradition les avait sortis du lot, exhaussés presque au rang des demi-dieux. En tout cas, c’était une donnée de base que leurs exploits fussent suffisamment retentissants pour indisposer les dieux, lesquels dès lors jetaient sur eux un regard implacable qui ne leur pardonnait rien. Qu’ils l’aient voulu ou non, leur gloire – victoire, triomphe, succès – les avait amenés à dépasser les limites de leur modeste statut d’humains, donc de piétiner les plates-bandes réservées aux Olympiens. Crime de lèse-majesté impardonnable… Leur attitude commune, à ces héros qui allaient payer cher leur gloire, c’était l’hubris, autrement dit l’excès, le dépassement, le franchissement des limites – et aucun d’eux ne pouvait échapper à la vindicte divine. Etre trop grand, trop beau, trop riche, trop fort, trop pur même, comme Hippolyte (qui a choisi  Athéna, la chasteté, comme déesse de cœur alors qu’Aphrodite le guettait comme une proie), c’est s’exposer : le « Pour être heureux vivons cachés » de la sagesse millénaire en est une parfaite illustration. Se faire remarquer, même dans le domaine du bien ou du beau, entraîne immédiatement son châtiment. Héraklès en a trop fait, lui qui est venu à bout de ces douze travaux impensables : il rentre chez lui près de sa femme aimée, il fait ses ablutions avant de franchir son seuil, il a fait aux dieux les sacrifices habituels – mais, quand on est un simple humain, rentre-t-on chez soi tranquille avec en laisse le chien des Enfers ? Donc, Lissa la folie, envoyée par les dieux, le guette dans son entrée et l’aveugle : il perd l’esprit et croyant protéger les siens d’une attaque félone extermine toute la famille, épouse et enfants. Voilà ce que c’est que de montrer aux dieux qu’on peut rivaliser avec eux en force et en courage. Méditez bien cet exemple frappant, cela facilitera les choses pour nous par la suite.

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens