Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 20:58

Blog N°1608, à dater du vendredi 21 mars 2014.

 

         Souvenez-vous : il y a des années, pour   enfin interdire aux éleveurs de veaux de les bourrer d’hormones au lieu de les laisser grandir « sous la mère », un boycott monstre avait fait disparaître la viande de veau de tous les étals de boucherie. Pendant des mois, cette insurrection collective avait duré, et les éleveurs avaient cédé, reconnaissant au public  sa royauté de client : sans le client, pas de boucherie. Je n’oserais dire que l’effet des belles promesses et des bonnes résolutions des éleveurs les engageait pour l’éternité, je suis même bien sûre du contraire, mais tout de même cela avait été un grand choc dans la nation de constater ce qu’on pouvait faire quand on canalisait ses actions et ses revendications. Cela avait vraiment constitué une démonstration historique. Les temps sont venus où il faut reprendre ce type d’action. Il y a trop de domaines où les lobbies financiers ou industriels imposent leurs oukases en piétinant les droits des humains ou la dignité de l’animal et son droit à une vie sans souffrance. Une pétition monstre a interdit les pesticides tueurs d’abeilles. Une autre a empêché les compagnies pétrolières de détruire la grande barrière de corail pour faciliter le passage des tankers (y en a-t-il tout de même, des esprits tordus !). Une autre a fait interdire en Russie la chasse à l’ours, qui tuant les mères laissait mourir les oursons au fond de leur tanière. Pas à pas, certes, à points comptés et non par un coup de baguette magique, les indignés se font entendre. Le XXIème siècle devrait être  celui des indignations collectives s’il ne veut pas s’effondrer dans les cataclysmes et les ignominies de tout calibre….

Partager cet article

Repost 0
lucette desvignes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lucette desvignes
  • Contact

Recherche

Liens